Accueil Sports Autres sports Jeux olympiques

JO 2020 : Les Belgian Tornados après les séries à Tokyo: «La médaille est jouable en finale"

Ils se sont qualifiés après avoir fini troisièmes de leur série.

Temps de lecture: 2 min

Les Belgian Tornados se sont qualifiés pour la finale du 4x400 mètres à Tokyo vendredi, leur quatrième finale olympique consécutive. Ils ont néanmoins vu Jonathan Borlée finir la course avec une blessure, mais continuent de croire à une médaille samedi.

«Déjà après 200 mètres, je sentais que mon ischio-jambier était fichu, mais je me suis sacrifié pour l’équipe», a déclaré Jonathan Borlée. «Espérons que cela sera récompensé. Nous sommes déjà en finale.» Kevin Borlée a été ménagé, mais semble prêt à courir en finale malgré des problèmes d’ischio-jambiers. «Kevin va bien», a précisé son frère jumeau. «Avec un jour de plus, il devrait être en pleine forme, je pense. Une médaille est jouable.»

Dylan Borlée a remercié son frère. «L’objectif a été atteint. Nous devrions être heureux que «Jo» se soit battu pour nous alors qu’il souffrait», a-t-il déclaré. «Quel ’guerrier’. Sans cet incident, nous aurions pu courir encore plus vite, et c’était déjà un beau chrono. Je pense que nous irons encore plus vite demain avec Kevin. Le record de Belgique est à notre portée.»

Le plus jeune des trois frères Borlée n’est pas non plus à cent pour cent. «Pour être honnête, j’avais moi-même un peu peur de ne pas franchir la ligne d’arrivée car j’ai aussi beaucoup de tension sur mes muscles, mais mon corps a tenu bon et il le fera en finale.»

«Je suis heureux d’avoir été autorisé à prendre le départ et je crois que beaucoup de choses sont possibles en finale», a déclaré pour sa part Alexander Doom. «Je devais me donner à fond aujourd’hui et ne pas courir demain, donc je suis à peu près à ma limite. Mais nous allons y aller.»

Jonathan Sacoor, quant à lui, n’est pas encore à sa limite. «J’en ai encore pas mal dans le réservoir», a-t-il confirmé. «Dans le 400 mètres individuel, je suis resté sur ma faim, donc demain je veux rectifier le tir. Nous voulons cette médaille et nous voulons montrer quelque chose de fantastique en finale. Kevin Borlée reste Kevin Borlée. Dans une finale olympique, il va dépasser tout le monde.»

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Jeux olympiques

JO d’hiver à Pékin: Bart Swings, le destin en or d’un surdoué de la glisse

La Brabançonne a résonné au Palais des médailles, quelques heures avant que la flamme olympique cesse de réchauffer le Nid d’oiseau. Champion olympique de mass start, Bart Swings a écrit, samedi à Pékin, l’une des plus belles pages du sport belge. Les lames du Louvaniste, aiguisées par des années de travail acharné, ont dessiné sur l’anneau de glace la voie de sa consécration.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb