Accueil Société

Pourquoi la Belgique va compter officiellement les féminicides

Le plan d’action national contre les violences de genre, qui doit être approuvé à l’automne, prévoit de définir ce qu’est le féminicide. Afin de développer des politiques de lutte fondées sur des statistiques.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Quarante-cinq ans après le premier énoncé du concept par la sociologue sud-africaine Diana E. H. Russell, lors d’un colloque international sur les violences contre les femmes qui s’était tenu à Bruxelles, le féminicide va prochainement être défini par les autorités belges. Et ces féminicides pourraient être comptabilisés officiellement dès 2022 dans le Royaume.

Le plan d’action national contre les violences basées sur le genre, piloté par la secrétaire d’Etat Sarah Schlitz (Ecolo) en concertation avec les entités fédérées, prévoit de définir précisément ce que recouvre le féminicide. La définition communément admise ? Le « meurtre ou assassinat d’une femme, par un homme, parce qu’elle est une femme ». Une définition qui recouvre en particulier les meurtres commis par le conjoint ou l’ex-conjoint, afin de différencier ces crimes misogynes des autres homicides.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

42 Commentaires

  • Posté par COURARD DIDIER, mercredi 25 août 2021, 14:50

    Une autre question à se poser...Lorsque le mari tue sa femme suite à une dispute conjugale, qui peut penser que la motivation du mari est simplement le fait que son conjoint est une femme??? C'est ridicule... Comment devrait-on alors interpréter le meurtre d'une femme par une autre femme suite à la même dispute au sein d'un couple homosexuel??

  • Posté par COURARD DIDIER, mercredi 25 août 2021, 14:38

    Un homme qui découvre sa femme au lit avec un autre et la tue... est-ce plus grave que l'inverse?

  • Posté par Brasseur Michel, lundi 16 août 2021, 7:59

    N'est-ce pas un peu simpliste voire simplement erroné d'expliquer un passage à l'acte par le fait que la victime était une femme ? Ne ferait-on pzs mieux d'analyser les causes profondes du passage à l'acte ? Frustrations, précarité, infidélité, que sais-je? Pensez-vous sincèrement qu'un homme peut tuer sa femme parce qu'elle en est une? Dans le cas de Gouvy, comment expliquer que cet homme ne se soit pas rendu compte plus tôt que sa femme était un femme ?? (Et qu'il ne l ait pas tuée plus tôt)

  • Posté par Chalet Alain, dimanche 8 août 2021, 18:59

    Dans 80% des meurtres, la victime est un homme. N'est-ce pas d'abord cette terrible inégalité qu'on devrait éliminer?

  • Posté par massacry olivier, dimanche 8 août 2021, 22:15

    Au moins vous reconnaissez l'utilité d'avoir des stats. Mais encourager la violence faite aux femmes est-ce vraiment votre solution?

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs