Accueil Sports Autres sports Jeux olympiques

Nafi Thiam: «Le poids sur mes épaules sera de toute façon toujours présent»

Au lendemain de son heptathlon victorieux, encore très marquée par ses deux jours de compétition, Nafi Thiam est revenue sur son deuxième titre olympique. Elle n’aspire qu’à

des vacances.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 8 min

Ce vendredi soir, Nafi Thiam est allée chercher sa deuxième médaille d’or olympique lors de la cérémonie protocolaire organisée au stade d’athlétisme de Tokyo en ouverture de la session nocturne. Comme à Rio, en 2016, c’est le président du COIB, Pierre-Olivier Beckers, qui la lui a remise. La voilà aujourd’hui avec un statut unique de double championne olympique, une performance jamais réalisée dans l’histoire du sport belge. Une bonne raison pour revenir avec elle sur ces deux journées particulières et évoquer d’autres sujets qui lui tiennent à cœur avant qu’elle ne rentre au pays ce samedi.

Aviez-vous déjà été plus épuisée physiquement et mentalement après un heptathlon ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Lambert Paul, samedi 7 août 2021, 14:51

    on peut pas lui foutre la paix et savourer tranquillement que poser toutes ces question de okus par des journalistes qui ne seraient pas foutu d'en faire le dizième

  • Posté par Frippiat Yves-Marie, samedi 7 août 2021, 21:46

    C'est vrai qu'avoir parlé l'autre jour de "200 mètres poussif", comme l'a fait le chroniqueur du Soir, même si bien sûr on comprend que c'est une évaluation relative aux performances habituelles de l'athlète, ça interpelle.

  • Posté par Vanhaelen Christine, samedi 7 août 2021, 14:21

    Mens sana in corpore sano.

Aussi en Jeux olympiques

JO d’hiver à Pékin: Bart Swings, le destin en or d’un surdoué de la glisse

La Brabançonne a résonné au Palais des médailles, quelques heures avant que la flamme olympique cesse de réchauffer le Nid d’oiseau. Champion olympique de mass start, Bart Swings a écrit, samedi à Pékin, l’une des plus belles pages du sport belge. Les lames du Louvaniste, aiguisées par des années de travail acharné, ont dessiné sur l’anneau de glace la voie de sa consécration.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs