Accueil Culture Musiques

Beethoven et Aka Moon ont enthousiasmé le Gaume Jazz

Premier soir de Gaume Jazz, vendredi, et déjà la toute grande réussite musicale. En début de soirée avec Persuasive, le groupe de Jean-Baptiste Berger. En fin de soirée avec « Opus 111 », le concert éblouissant d’Aka Moon.

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 4 min

La tâche du journaliste est bien ardue pour « rendre compte » (quelle vilaine expression) du concert d’Aka Moon, vendredi soir, au Gaume Jazz, tant il fut impressionnant, ahurissant, prodigieux, extraordinaire, bouleversant, grandiose, colossal, brillant. On pourrait évidemment multiplier les synonymes, mais cela n’exprimera pas toute l’émotion, l’enthousiasme, l’exaltation, l’excitation, le délire, la poésie, l’ivresse que le groupe belge nous a offert.

Aka Moon, c’est Fabrizio Cassol au saxophone, à la composition, aux arrangements, Michel Hatzigeorgiou à la basse électrique et Stéphane Galland à la batterie. Rejoints pour cet Opus 111 par Fabian Fiorini au piano, João Barradas à l’accordéon et Freddy Massamba à la voix. L’année passée, à la sortie de l’album, nous avions dit qu’il était « superbe et indispensable ». Le concert le fut encore davantage.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs