Accueil Sports Autres sports Jeux olympiques

Une médaille de bronze, des quatrièmes places et des records nationaux: la journée haute en couleur des Belges aux JO

De nombreux Belges étaient engagés ce samedi aux Jeux olympiques de Tokyo. Auteurs de très belles performances, tous n’ont malheureusement pas été récompensés par une médaille.

Temps de lecture: 3 min

Cruel. Pour leur quatrième finale olympique consécutive, les Belgian Tornados ont pris la 4e place de la finale du relais 4X400 m messieurs ce samedi après-midi aux Jeux Olympiques de Tokyo, malgré une très belle course.

Partis du couloir 9, Alexander Doom, Jonathan Sacoor, Dylan Borlée et Kevin Borlée ont signé un temps de 2 : 57.88, battant leur record de Belgique (2 : 58.52) établi aux Jeux de Rio en 2016. Les États-Unis ont conservé leur titre, s’imposant en 2 : 55.70 devant les Pays-Bas (2 : 57.18) et le Botswana (2 : 57.27). Jonathan Borlée, lui, était forfait pour la finale. Dernier relayeur lors de la demi-finale, il s’était blessé aux ischio-jambiers en fin de course.

C’était la 27e fois que les coureurs entraînés par Jacques Borlée participaient à la finale d’un championnat majeur. Ils comptent treize médailles à leur palmarès, dont une médaille de bronze aux championnats du monde 2019 à Doha.

Nouveau record national pour les Cheetahs

Un peu plus tôt dans l’après-midi, les Cheetahs belges avaient, elles, terminé septième de la finale du 4x400 mètres. Naomi Van den Broeck, Imke Vervaet, Paulien Couckuyt et Camille Laus ont réalisé un temps de 3 : 23.96, nouveau record national.

L’or est revenu pour les États-Unis. La Pologne et la Jamaïque complètent le podium. Pour les femmes belges, il s’agissait de leur première finale olympique. Il y a deux ans, lors des Championnats du monde de Doha, elles avaient terminé cinquième.

Comme les Belgian Tornados, les Cheetahs n’ont pas été épargnées par les blessures. Cynthia Bolingo, la détentrice du record belge du 400m, souffrait d’une blessure aux ischio-jambiers et n’a pas pris par à la course.

Une nouvelle médaille

Tous nos compatriotes n’ont pas été malheureux ce samedi, puisque notre délégation a décroché sa sixième médaille, en bronze, suite au concours de saut d’obstacles en équitation par équipe.

Pieter Devos (avec Claire Z), qui n’aura fait tomber qu’une seule barre (4 pts), Jerôme Guery (avec Quel Homme de Hus) avec un sans-faute, et Grégory Wathelet (avec Nevados S), malgré 8 points de pénalité, ont permis à la Belgique de prendre la 3e place derrière la Suède et les Etats-Unis.

La France, championne olympique en titre, a essuyé un double refus de Vancouver de Lanlore monté par Pénélope Leprevost au dernier passage, ruinant ses chances de médailles. La Belgique, qui occupe la première place mondiale au ranking des nations, avait été championne d’Europe en 2019 pour la première fois de son histoire.

Une médaille en « chocolat » en cyclisme sur piste

Les cyclistes belges Kenny De Ketele et Robbe Ghys ont terminé samedi quatrième dans l’épreuve du Madison aux Jeux olympiques de Tokyo. Dans une compétition décousue, les Belges ont réalisé un solide final, qui leur a permis de garder leurs chances de remporter une médaille. Au final, le duo loupe le podium pour huit points et décroche une « médaille en chocolat », comme le décrit Kenny De Ketele. « Nous sommes passés tout près. La quatrième place, c’est bien, ça nous donne un diplôme olympique. Personnellement, je ne suis pas venu ici pour ça. »

Son coéquipier Robbe Ghys retient néanmoins la belle course des deux Belges : « Nous nous sommes battus comme il le fallait. Je pense que nous pouvons être très heureux, c’est juste décevant que ça se termine par la quatrième place. » II s’agissait des derniers Jeux olympiques de Kenny De Ketele, 36 ans.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Wilmet Muriel , lundi 9 août 2021, 10:23

    Bravo à tous nos médaillés. Notre petit pays peut être fier de ses athlètes même s'ils ne sont pas tous montés sur le podium.

  • Posté par Tricnaux André, samedi 7 août 2021, 20:12

    Il faut arrêter des commentaires sur les médailles en chocolat. Evidemment, je râle comme beaucoup. Il y a toujours moyen de faire mieux.. Le Hockey est un exemple, ils ont tout donné dans un projet qui est impossible au foot hyper professionnel en club. On pouvait avoir l'OR en équitation, on pouvait prendre une médaille en voile; on pouvait prendre une médaille en 4 x400 , en madison (américaine) cyclisme ,il fallait pas bcp pour avoir 2 athletes sur le podium de l'heptatlon etc et je propose à tous les pseudos sportifs de faire 1 % ce que nos champions font. C'est pas difficile, faites un tour de piste en athlé en 60 sec , faites 200 kms à vélo en 10 heures , et vous serez des super nuls... mais déjà beaucoup mieux que la plupart des hyper nuls.

  • Posté par massacry olivier, dimanche 8 août 2021, 0:09

    Participer à ces jeux est déjà un exploit et une récompense pour beaucoup. Mais pour les Tornados cette quatrième place à un gout amère, et on les comprend.

  • Posté par Simons François-Xavier, samedi 7 août 2021, 18:26

    Les bêtes, ces animaux que nous arrivons à dompter et asservir nous ont encore donné une leçon de rigueur, d'obéissance , de morale, longue vie aux chevaux.

  • Posté par jacques muller, samedi 7 août 2021, 17:45

    Bravo a tous, médaillés ou non. Très belles performances de toutes façons.

Aussi en Jeux olympiques

JO d’hiver à Pékin: Bart Swings, le destin en or d’un surdoué de la glisse

La Brabançonne a résonné au Palais des médailles, quelques heures avant que la flamme olympique cesse de réchauffer le Nid d’oiseau. Champion olympique de mass start, Bart Swings a écrit, samedi à Pékin, l’une des plus belles pages du sport belge. Les lames du Louvaniste, aiguisées par des années de travail acharné, ont dessiné sur l’anneau de glace la voie de sa consécration.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb