Accueil Sports

Va-t-on achever les marathoniens?

Bashir Abdi, Koen Naert et Dieter Kersten partiront à l’assaut du marathon olympique, dimanche matin,

à Sapporo. La fournaise et l’humidité seront

au programme.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

La ville de Sapporo, située sur l’île d’Hokkaïdo, à 850 km au nord de Tokyo, avait organisé les Jeux olympiques d’hiver en 1972. On ne sait pas si c’est pour cette raison que World Athletics, la Fédération internationale d’athlétisme, qui craignait la chaleur excessive de Tokyo, a cru bon d’y déménager les épreuves de marche et de marathon mais l’intention, louable à la base, ne servira à rien. On annonce plus de 30º dimanche pour le marathon masculin. Ce samedi, déjà, l’heure de l’épreuve féminine avait été avancée, avec départ à 6 h du matin…

« Je peux d’ores et déjà dire que cette délocalisation ne servira à rien », confirme Bashir Abdi, coincé comme tous les autres dans un hôtel dont il ne peut sortir que pour aller s’entraîner. « On va peut-être gagner un demi-degré. Je suis allé courir hier matin et le taux d’humidité était très important… »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sports

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs