Accueil Sports Autres sports Jeux olympiques

«J’ai franchi la ligne»: un journaliste tient des propos «inappropriés» sur les Belgian Cats (vidéo)

Lors de la diffusion de l’hommage aux médaillés olympiques de retour samedi après-midi via la chaîne Facebook Live de Sporza, le journaliste sportif Eddy Demarez a parlé de manière inappropriée des Belgian Cats.

Temps de lecture: 2 min

Ce samedi, Eddy Demarez, journaliste pour la chaîne flamande Sporza, commentait en direct sur Facebook le retour des athlètes olympiques sur le sol belge. Pensant qu’il n’était plus en direct, il s’est complètement lâché et a tenu des propos irrespectueux envers les Belgian Cats. Après avoir dit qu’il n’y avait « qu’une seule hétéro dans l’équipe », le journaliste a comparé Billie Massey à « une montagne ». « Tu l’as déjà bien regardé ? C’est une colosse », a-t-il confié à ses collègues.

Très rapidement, plusieurs d’entre elles ont réagi et ont dénoncé ses propos sur les réseaux sociaux. « Irrespectueux, douloureux et méprisant. C’est bien de rentrer à la maison comme ça. Je vais juste vomir maintenant », a écrit Hanne Mestdagh sur Twitter.

« Dans l’euphorie qui a suivi l’hommage aux médaillés de retour au pays, j’ai fait des déclarations lors d’une conversation privée loin du studio qui outrepassé les limites. Je n’ai jamais eu l’intention d’offenser qui que ce soit en raison de son sexe ou de son orientation. Il est doublement regrettable que ces déclarations arrivent après des Jeux qui ont été très réussis pour la Team Belgium et pour Sporza. Je tiens donc à m’excuser sincèrement auprès des Belgian Cats ainsi que de tous ceux qui se sentent offensés, interpellés ou dénigrés par mes propos. J’ai demandé aux Cats de pouvoir leur envoyer personnellement mes excuses. J’en tirerai les leçons nécessaires et veillerai à ce que cela ne se reproduise plus à l’avenir », a déclaré Eddy Demarez.

La direction de la VRT prend cette affaire très au sérieux. « Cela va totalement à l’encontre de la politique positive que la VRT veut poursuivre. La VRT entamera des discussions avec Eddy et en attendant, il ne commentera plus les programmes. De telles déclarations ne peuvent être tolérées. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

28 Commentaires

  • Posté par Chouters - Lognoul , dimanche 8 août 2021, 14:33

    Qu'il ait cru qu'il était hors antenne n'est pas une excuse ; il n'a plus sa place sur antenne. Ce qu'il a dit ne fait rire que les crétins.

  • Posté par De Ronde Michel, dimanche 8 août 2021, 14:15

    Au départ, il ne s’agissait que d’une réflexion d’ordre strictement privé et de ce fait, avouons-le, anodine et dénuée de malveillance. Jusqu’à ce que les "wokistes" s’en emparent…

  • Posté par Vdrme Marc, dimanche 8 août 2021, 13:25

    Je ne défend pas le journaliste mais je vois que de plus en plus on peut pensé et ne plus rien dire se n'est plus de la liberté d'expression.

  • Posté par Druide David, dimanche 8 août 2021, 14:46

    Retourne à l'école avant de t'exprimer débile!

  • Posté par Haegelsteen Philippe, dimanche 8 août 2021, 11:51

    Si ces propos peuvent être juridiquement qualifiés d'homophobes, ce journaliste doit être poursuivi. Si ce n'est pas le cas, seule la VRT pourra décider de le sanctionner professionnellement. Pour le reste, être un imbécile est un droit qu'il pourra revendiquer encore longtemps.

Plus de commentaires

Aussi en Jeux olympiques

JO d’hiver à Pékin: Bart Swings, le destin en or d’un surdoué de la glisse

La Brabançonne a résonné au Palais des médailles, quelques heures avant que la flamme olympique cesse de réchauffer le Nid d’oiseau. Champion olympique de mass start, Bart Swings a écrit, samedi à Pékin, l’une des plus belles pages du sport belge. Les lames du Louvaniste, aiguisées par des années de travail acharné, ont dessiné sur l’anneau de glace la voie de sa consécration.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb