Accueil Sports Autres sports Jeux olympiques

La Red Flame Vanhaevermaet «profondément choquée» par les propos d’un journaliste de Sporza sur les Cats

Alors qu’il pensait le plus être à l’antenne, le journaliste sportif Eddy Demarez a complètement dérapé en commentant le retour des Belgian Cats.

Temps de lecture: 2 min

Les déclarations inappropriées du journaliste de Sporza Eddy Demarez au sujet, entre autres, de l’orientation sexuelle présumée des joueuses des Belgian Cats, l’équipe nationale féminine de basket-ball, ont provoqué une vive polémique. Les réactions ont rapidement fusé sur les réseaux sociaux, et notamment venant de sportives comme la Red Flame Justine Vanhaevermaet.

« C’est dégoûtant et du niveau le plus bas, je suis profondément choquée », a écrit la joueuse dans une lettre ouverte. « Le fait que quelqu’un de la VRT ait fait ces déclarations montre une fois de plus ce à quoi nous, les femmes sportives (de haut niveau), devons faire face fréquemment. Nous avons toutes entendu ces nombreux préjugés et remarques désobligeantes des centaines de fois. Personne n’a le droit d’attaquer quelqu’un en raison de son sexe ou de son orientation. »

Vanhaevermaet souligne à quel point la situation des sportives est difficile, car de nombreux obstacles se dressent sur leur chemin. « Nous faisons cela pour l’amour du sport, soyez-en conscients. Nous ne bénéficions pas des mêmes aménagements que nos collègues masculins, nous ne gagnons pas beaucoup d’argent, nous avons peu de visibilité. Nous faisons cela parce que nous voulons être une source d’inspiration pour les jeunes filles. »

« Nous avons encore un long chemin à parcourir, mais cela ne doit pas nous arrêter. Nous méritons la même chose ! », a conclu Vanhaevermaet.

Lors de la diffusion de l’hommage aux médaillés olympiques de retour samedi après-midi via la chaîne Facebook Live de Sporza, le journaliste sportif Eddy Demarez a parlé de manière inappropriée des Belgian Cats. Après avoir déclaré qu’il n’y avait « qu’une seule hétéro dans l’équipe » et dit des soeurs Mestdagh qu’une « était lesbienne et l’autre pas », le journaliste a comparé Billie Massey à « une montagne ». « Tu l’as déjà bien regardé ? C’est une colosse », a-t-il confié à ses collègues.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Petitjean Marie-rose, dimanche 8 août 2021, 8:17

    Répéter ces imbécillités ad nauseam, n'est-ce pas prendre sa part de la stupidité de M. Demarez et faire preuve d'une goujaterie encore plus grande ?

  • Posté par SERGE CAULIER, dimanche 8 août 2021, 7:57

    Aux latomies ce journaliste !

  • Posté par NAVARRE guy, dimanche 8 août 2021, 8:10

    .....et ainsi se terminera sa carrière de journaliste......

Plus de commentaires

Aussi en Jeux olympiques

JO d’hiver à Pékin: Bart Swings, le destin en or d’un surdoué de la glisse

La Brabançonne a résonné au Palais des médailles, quelques heures avant que la flamme olympique cesse de réchauffer le Nid d’oiseau. Champion olympique de mass start, Bart Swings a écrit, samedi à Pékin, l’une des plus belles pages du sport belge. Les lames du Louvaniste, aiguisées par des années de travail acharné, ont dessiné sur l’anneau de glace la voie de sa consécration.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb