Accueil Sports Autres sports Jeux olympiques

Une septième médaille pour la Belgique: le chef-d’œuvre de Bashir Abdi

Le coureur gantois d’origine somalienne est allé chercher une superbe médaille de bronze sur marathon derrière l’inaccessible Eliud Kipchoge et son ami Abdi Nageeye. Il voulait rendre à la Belgique ce qu’elle lui a offert. C’est fait.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Sports Temps de lecture: 5 min

On ne sait pas si dans les derniers mètres de son calvaire, sur le bitume brûlant de Sapporo, il a pensé à ce que sa mère, arrivée la première de la famille en Belgique après avoir fui la Somalie et décédée en 2011, lui avait dit en guise de dernière recommandation avant de s’éteindre : « Essaye de rendre quelque chose à ce pays après tout ce qu’il a fait pour nous ». Mais, à 32 ans, Bashir Abdi, qui avait déjà ramené une deuxième place du 10.000 m de l’Euro de Berlin 2018, a plus fait qu’honorer sa demande en terminant 3e du marathon olympique, déplacé au nord du Japon, offrant au Team Belgium sa 7e et dernière médaille de ces JO de Tokyo, sa troisième de bronze. Il est aussi devenu après Etienne Gailly (Londres 1948, bronze) et Karel Lismont (Munich 1972, argent et Montréal 1976, bronze) le troisième Belge médaillé olympique dans cette épreuve mythique.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Delbauve jean-bernard, dimanche 8 août 2021, 15:50

    une victoire de très grande qualité fêtée dans la mesure, on congratule ses amis, on remercie ceux et celles qui ont aidé et on rentre à la maison sans tambours ni trompettes. Une petite leçon de vie en plus..

  • Posté par hoyois yves, dimanche 8 août 2021, 13:06

    Etre détenteur d’une telle demande de sa mère et réussir à y répondre ! Chapeau !!!

  • Posté par Wafellman Fabienne, dimanche 8 août 2021, 12:15

    Celui dont on ne parlait pas (beaucoup) ! Quel leçon de courage ! Merci à lui.

  • Posté par Lefèvre Jean-Luc, dimanche 8 août 2021, 12:11

    Avec la complicité de son ami hollandais qui n'a pas cessé de l'encourager du geste dans son sillage. Une authentique amitié!

  • Posté par Backelant Evelyne, dimanche 8 août 2021, 11:49

    J'ai du voir et revoir la vidéo plus de 20 fois depuis que la RTBF l'a mise en Auvio, avec toujours la même émotion. Mon cœur bat la chamade de voir votre ami vous soutenir et vous encore fournir l'effort ultime pour finir le marathon en Bronze. BRAVO!

Aussi en Jeux olympiques

JO d’hiver à Pékin: Bart Swings, le destin en or d’un surdoué de la glisse

La Brabançonne a résonné au Palais des médailles, quelques heures avant que la flamme olympique cesse de réchauffer le Nid d’oiseau. Champion olympique de mass start, Bart Swings a écrit, samedi à Pékin, l’une des plus belles pages du sport belge. Les lames du Louvaniste, aiguisées par des années de travail acharné, ont dessiné sur l’anneau de glace la voie de sa consécration.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs