Accueil Belgique

«La communication climat est trop globale, pas assez ciblée»

Depuis les années 50, nous savons que la planète court un grave danger. Et pourtant, les informations recueillies ne percolent pas dans les têtes. Et si on s’y prenait autrement pour enfin passer à l’acte ?, propose l’expert en communication Thierry Libaert.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Thierry Libaert est membre du comité scientifique de la Fondation Hulot et conseiller auprès du Conseil économique et social européen. Il est aussi l’auteur de Vents porteurs, comment mobiliser (enfin) la planète, un ouvrage qui vient d’être sélectionné pour le Prix du livre Environnement. Pour lui, il faut radicalement changer le discours sur l’écologie.

Le 6e rapport d’évaluation du Giec sur l’évolution du climat s’annonce très mauvais. Malgré cela, malgré le fait que l’on évoque le pire pour les générations à venir, il n’y a toujours pas de mobilisation générale des citoyens pour renverser la vapeur. Dans votre livre « Vents porteurs », vous expliquez qu’il y a un échec du discours écologique. On se tromperait sur la manière de sensibiliser les gens…

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs