Accueil Sports Football Football belge Standard

Mbaye Leye après l’humiliation subie par le Standard face à l’Antwerp: «Une défaite qui fait mal, mais qui permet d’apprendre…»

Les Liégeois ont subi leur première défaite de la saison face à l’Antwerp. La faute à un Michael Frey en état de grâce.

Temps de lecture: 3 min

Ce dimanche, dans leur antre de Sclessin, les Liégeois ont tout simplement pris l’eau, au propre comme au figuré, tandis que, en face, Michael Frey semblait marcher dessus. Auteur d’un incroyable quintuplé, l’attaquant suisse semblait inarrêtable au sein d’une défense principautaire, il est vrai, bien trop laxiste. Les seules lueurs d’espoir pour les hommes de Leye sont venues des pieds de Jackson Muleka et de Denis Dragus. Mais ce fut bien insuffisant comparé au récital offert par Frey, qui a même connu le rare honneur d’être ovationné par le public de Sclessin…

Au coup de sifflet fnal, le coach liégeois Mbaye Leye était logiquement déçu du résultat. « C’est une défaite qui fait mal. On se rend compte que rechercher la régularité, celle qui permet de performer semaine après semaine, c’est très difficile. Avant la rencontre, j’avais dit qu’il fallait faire attention en transition. Mais on n’a pas réussi à gagner les deuxièmes ballons, on n’a pas été assez costauds dans le milieu. Cela dit, notre plus grande faute aujourd’hui, ce sont les erreurs techniques et les erreurs de mouvement. Quand on fait autant d’erreurs, on ne peut pas gagner… D’autant plus que, en face, l’Antwerp a très bien joué le coup, ils ont su se montrer efficaces. Ce que le Standard n’a pas réussi à faire. »

Le seul point positif, s’il faut en trouver un, dans cette défaite, c’est l’apprentissage. « C’est notre première défaite de la saison, donc on doit apprendre de celle-ci », poursuit le mentor. « Et puis, cela nous permet aussi de voir nos manquements. Ces matches de début de saison servent aussi à ça : pointer ce qu’il manque. Aujourd’hui, on a notamment vu que l’on manquait de force dans le milieu. Je pense qu’on doit se renforcer à ce niveau-là, si on veut être paré à résister dans ce championnat. Toutefois, ce revers ne doit pas tout remettre en question non plus. On a réalisé deux bons matches avant cela, il ne faut pas les oublier. Ici, on est tombés sur une bonne équipe avec une finition chirurgicale. Mais on continuera à miser sur nos jeunes, parce qu’ils ont de la qualité. On est en train de reconstruire le club, pour retrouver le grand Standard. Ça ne se fera pas du jour au lendemain, parce que c’est un grand chantier. Mais ça ne me fait pas peur. Je suis ambitieux, je sais que l’on va y arriver. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Standard

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb