Accueil Société

Les canicules, premier effet du réchauffement climatique en Belgique

Seule la répétition des phénomènes météorologiques particuliers au cours des années permet d’établir un lien avec la hausse de la température mondiale. Dans notre pays, les vagues de chaleur observées sans discontinuer depuis 2015 en sont sans doute la première conséquence.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Société Temps de lecture: 5 min

Notre pays n’a pas été épargné par les phénomènes climatiques extrêmes ces dernières semaines mais également ces dernières années. Peut-on pour autant les mettre sur le compte du réchauffement climatique mondial dont le Giec livrera un nouvel état des lieux ce lundi ? Les experts restent prudents sur cette question.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

16 Commentaires

  • Posté par NICODEME CLAUDE, lundi 9 août 2021, 10:51

    Dans le graphique "Les 30 années les plus chaudes à Uccle depuis 1833", je suis étonné de ne pas voir 1976 qui fut tout de même un record... Néanmoins, ce graphique justifie à lui seul les conclusions du GIEC n'en déplaise aux climato-septiques.

  • Posté par Weissenberg André, lundi 9 août 2021, 10:11

    Ah, ces données du GIEC pour soi-disant étayer toutes ces foutaises non-scientifiques ... L'obsession climatique a un seul but: politique! Le climatisme est une déclinaison de l'écologisme, idéologie à vocation totalitaire! Au lieu de se plaindre d'une éventuelle obligation de vaccination, plaignez-vous plutôt de l'écologisme et du climatisme! À l'échelle géologique, le climat change tout le temps! Il a déjà fait plus chaud ... et plus froid! Soyons heureux qu'on aille vers un réchauffement. Le moteur de ce réchauffement est notre grand pourvoyeur de conditions de vie qu'est le Soleil. Foin donc du "principe anthropique". L'influence de l'homme sur le climat est tout à fait anecdotique. De même, le CO² n'est pas le "grand méchant" pour lequel on cherche à le faire passer. Il est à la fois nécessaire et bénéfique au développement de la végétation ... et de l'agriculture! Les données historiques extraites des carottes provenant des forages glaciaires (càd les faits, pas les supputations!), indiquent toutes que nous sortons actuellement d'une "courte" période de plusieurs siècles de refroidissement, qui a été précédée par une période longue appelée "optimum médiéval", pendant laquelle il a fait nettement plus chaud que maintenant. Elles indiquent aussi que l'accroissement de la teneur en CO² de l'atmosphère suit le réchauffement au lieu de le précéder, qu'il s'agit donc d'un effet décalé du réchauffement. Pourquoi? Pcq il provient du lent réchauffement des océans, dont l'inertie thermique est très importante. En somme, le réchauffement actuel ne serait que le retour vers un état antérieur qui fut bénéfique ... Aucune raison de paniquer, par conséquent! Par contre, débarrassons-nous enfin de cette obscène et délétère fixation sur le CO² comme soi-disant cause de maux (lesquels?). Par la même occasion, revoyons les disposition absurdes visant à la transition énergétique au profit des énergies renouvelables! Il n'y a défintivement rien à y gagner, hors une réduction limitée de notre dépendance aux énergies fossiles. Au contraire, en persistant dans cette voie, ce serait la gabegie: en rendant artificiellement l'énergie inutilement plus onéreuse par le biais de mécanismes abscons comme le CRM et la taxe carbone, on jetterait par la fenêtre les moyens financiers dont l'Afrique et d'autres ont besoin pour se développer et retenir leurs populations chez eux!

  • Posté par Sevrin José, lundi 9 août 2021, 13:58

    Enfin un peu de bon sens et d'esprit critique face à ces milliers de crétins du GIEC. Je crois qu'il ne faudra plus attendre longtemps pour le prochain Nobel belge. Je me réjouis de connaître vos futures analyses.

  • Posté par Visiteur, lundi 9 août 2021, 9:24

    Voir la caricature de Kroll sur le rapport du GIEC ...

  • Posté par Visiteur, lundi 9 août 2021, 9:21

    Effrayée par certains commentaires ci dessous ....on n est pas sortie de l auberge ...de l inconscience ou de la bêtise face à ce scepticisme sur le réchauffement climatique ....je crains de la bêtise et ce, même par les lecteurs du soir ...je crains vraiment pour notre avenir ...

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs