Accueil Sports Football Football belge Standard

Un retour sur terre violent pour le Standard

Puni à chaque fois qu’il pensait avoir le match en main ou pouvoir sortir la tête de l’eau, le Standard s’est totalement écroulé face au réalisme écœurant de l’Antwerp (2-5) dimanche à Sclessin. La seule prestation d’un Michael Frey en état de grâce sur le front de l’attaque anveroise ne peut pas expliquer à elle seule cette débâcle historique pour le club principautaire.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Arnaud Bodart n’aurait certainement pas affiché un aussi beau sourire vendredi, à l’annonce officielle de sa prolongation au Standard, s’il avait été prévenu de la déferlante qui allait s’abattre sur lui ce dimanche. Le gardien de 23 ans est loin d’être celui qu’il faut blâmer en priorité après cette débâcle face à l’Antwerp, et ils ne sont d’ailleurs pas si nombreux à être totalement passés au travers bien que le marquoir laisse penser l’inverse, mais la réalité des chiffres parle pour le coup d’elle-même. Et elle est assez violente.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Standard

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs