Accueil Médias

La saillie lesbophobe et machiste «à vomir» d’un journaliste de Sporza ternit la fin de JO de la VRT

Le journaliste Eddy Demarez a été enregistré tenant des propos honteux envers plusieurs joueuses des Belgian Cats.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

Vous pouvez avoir porté très haut les couleurs belges lors des JO de Tokyo ; Vous pouvez avoir proposé un basket époustouflant, qui aura seulement échoué en quart de finale pour un petit point ; Vous pouvez aligner des joueuses de classe mondiale, telles Emma Meesseman ou Julie Allemand… et pourtant être victimes de propos révoltants sur le physique et l’orientation sexuelle de la part d’un journaliste de la chaîne publique flamande.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

37 Commentaires

  • Posté par VAN HOOSTE Christian, lundi 9 août 2021, 13:52

    Comme c'est troublant : certains dans leurs commentaires pour dénoncer des propos " insultants " sont eux-mêmes insultants. Un bel exemple : Druide David ; dans le genre, serpent qui se mange la queue, on ne fait pas mieux !

  • Posté par heuker harlan , lundi 9 août 2021, 13:12

    Les médisants sont particulièrement sensibles à la critique sur leur personne, et pourtant nous n'allons pas nous acharner sur ces moins que rien. Honneur à nos Olympiens.

  • Posté par Sabbe Dominique, lundi 9 août 2021, 10:01

    Tout ou presque tout est rentré dans l'ordre. Les uns se sont indignés - c'est scandaleux, inacceptable,etc... - le journaliste lui a fait son autocritique et reconnu son déviationnisme.

  • Posté par Bonisseur de La Bath Adolphe, lundi 9 août 2021, 8:43

    Et apres c'est la Hongrie ou les libertés sont en danger.

  • Posté par Dubois Frédéric, lundi 9 août 2021, 7:06

    Ce journaliste flamand a commis un crime de lèse majesté anti LGBTQI. Même si les propos du journaliste sont à tout le moins inapproprié et relèvent plutôt d'une zwanze de comptoir, on ne peut plus rien dire de contraire contre ce mouvement sous peine de subir l'opprobre médiatique politiquement correcte.

Plus de commentaires

Aussi en Médias

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs