Accueil Sports

Cissé et les siens ont tenu un peu plus d’une heure: «Nous sommes abattus»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Les Sérésiens ont pris un coup sur la tête au Lotto Park. « Nous voulions bien faire », lance Ibrahima Cissé. « Nous avions envie de réaliser un truc face à cette équipe d’Anderlecht. Mais là, nous sommes abattus après ce score. » Un 3-0 un peu sévère vu la débauche d’énergie consentie, mais aussi compte tenu du déroulement de la rencontre. Seraing a tenu tant qu’il pouvait mais, un peu après l’heure de jeu, a finalement craqué. « Réduits à 10, cela devenait très compliqué. Nous étions bien dans le match mais l’arbitre en a voulu autrement… » Le médian fait évidemment référence à l’exclusion justifiée de Benjamin Boulenger. Cette dernière a complètement changé l’approche sérésienne. Jusque-là, les hommes de Jordi Condom parvenaient à contenir Anderlecht. Ils faisaient jeu égal avec les Bruxellois sans pour autant amener le danger devant la cage adverse.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sports

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs