Accueil Opinions Éditos

Tokyo, la magie envers et contre tout

Ce furent des Jeux d’un grand niveau sportif mais aussi, et c’est très neuf, ancrés dans « la vraie vie ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Sports Temps de lecture: 3 min

Des Jeux surréalistes. C’est ce qu’on a beaucoup pensé avant mais aussi souvent pendant, à la vue de ces athlètes en plein effort, les bras levés ou arborant leurs médailles devant des stades vides. Improbable image qui reste la seule vraie tristesse des Jeux olympiques de Tokyo qui se sont achevés ce dimanche. Nombre de Japonais, très touchés de ne pas pouvoir participer à la fête, sont ainsi venus se faire photographier derrière des grillages avec vue sur ce stade inaccessible. Impossible d’imaginer pareil scénario en Belgique où nous aurions payé pour des compétitions que nous aurions dû finalement regarder à la télévision. Sur le plan purement sportif, il faut être juste : les athlètes n’ont pas été véritablement déroutés tant ils ont l’habitude d’évoluer dans leur bulle.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Éditos

La fin de l’exception flamande

On le sait depuis des mois : le coronavirus ne connaît pas de frontières, encore moins linguistiques. La France comme l’Italie ont appliqué le pass sanitaire comme le port du masque de la même façon sur tout leur territoire.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs