Accueil Société

Hausse des températures, multiplication des événements extrêmes…: voici le diagnostic accablant posé par le rapport du Giec

Hausse de la température terrestre, élévation du niveau de la mer, multiplication des « événements climatiques extrêmes »… L’état de santé de la planète et de son climat s’écrit au crayon rouge. Les chiffres et les pourcentages s’affolent. L’addition s’annonce salée.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 11 min

La première partie du sixième rapport du Giec (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) est désormais connue. Elle conclut les débats des centaines d’experts issus des 195 pays des Nations unies qui se sont tenus du 26 juillet au 6 août. Elle consiste en une somme de données et d’analyses scientifiques les plus récentes en ce qui concerne les changements climatiques d’un point de vue géophysique. En 2022, deux autres opus consacrés à ses conséquences et aux mesures d’adaptation à prendre, puis aux mesures de réduction d’émissions de gaz à effet de serre seront également présentés.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

99 Commentaires

  • Posté par STORDIAU Pierre, mardi 10 août 2021, 21:30

    Le futur du climat étant trop important que pour être laissé à la manipulation d’idéologues, j'inviterai certains à relire "Le discours de la méthode" de Blaise Pascal (1637). En Science, toute démonstration commence par la pose d'une "méthodologie" : les hypothèses ; les critères; le protocole; le cadre rigoureux; les outils; le cadre "aseptisé" (objectif) ... avec lesquels on va entamer la démonstration (ou "l'expérience" ) ; sans tabous . Avec le dernier rapport du GIEC (que je vais lire) ... il y a déjà une résurgence de l’ancienne « opposition », représentée par un clip Youtube du 8 mars 2007, du réalisateur Martin Richard Durkin et relayé plusieurs fois par Meurs Weissenberg André et Rabozee Michel plus loin. Ayant parcouru ce clip et par souci d’objectivité ... je vous inviterai aussi a regarder une autre vidéo, montrant la série d’inexactitudes et de trucages auquel s’est livré l’auteur Martin R. Dunkin >>> https://www.youtube.com/watch?v=pVwMWOMpHZg ; sans oublier les vives protestations de scientifiques qui ont été abusés par Dunkin (Carl WUNSCH ; etc.) . On y voit également comment Dunkin a « escamoté » certaines partie des graphiques pour faire coller ses théories (qu’il ferait plus chaud à l’époque Médiévale et de cette fausse corrélation entre “activité solaire” et le réchauffement climatique). Pour rester complet, je dois encore vérifier deux autres thèses de Dunkin : le réchauffement des océans par … les rayons cosmiques ( !) et surtout la thèse selon laquelle les carottages glaciaires montreraient que le réchauffement climatique PRECEDERAIT la libération du CO2 et non l’inverse, comme l’avance le GIEC pour sa théorie du réchauffement induit par les GES (gaz à effet de serre). Merci et à bientôt.

  • Posté par STORDIAU Pierre, jeudi 12 août 2021, 13:58

    Voici maintenant la contre expertise à laquelle Martin Richard Durkin est confronté à ses fake news : http://www.youtube.com/watch?v=lIjGynF4qkE&mode=related&search . Vous y verrez comment Dunkin a « escamoté » certaines partie des graphiques pour faire coller ses théories (qu’il ferait plus chaud à l’époque Médiévale et de cette fausse corrélation entre “activité solaire” et le réchauffement climatique).

  • Posté par samain david, mardi 10 août 2021, 17:58

    Je veux bien faire de l'écologie mais cela ne doit pas avoir d'impact sur mon niveau de vie et mon portefeuille. J'ai placé des panneaux solaires sans aucunes primes et je vais devoir payer une taxe dans 2 ans..., je n'ai pas acheté récemment une voiture électrique mais une diesel car les voitures électriques sont beaucoup trop onéreuses avec peu d'autonomie... Je pars en vacances en avion car on a un temps de ... en Belgique... Je n'ai pas envi de faire de l'écologie car il n'y a pas d'incitant seulement des taxes en plus... Pourquoi ne place t-on pas des bornes électriques gratuites ( à rechargement rapide) pour encourager l’achat de véhicule électrique. Pourquoi n'y a t-il pas de primes comme ce fut le cas pour acheter des voitures électriques au même prix qu'une essence ou diesel? Pourquoi supprimer les centrales nucléaires alors que l'on nous encourage à utiliser des véhicules électrique alors que tous les experts disent que le tout électrique n'est pas possible opérationnellement. La vérité est simple, il est plus facile d'emmerder les citoyens que de prendre des mesures contraignantes contre les vrais pollueur qui sont eux intouchables...

  • Posté par STORDIAU Pierre, mardi 10 août 2021, 19:54

    @samain david : D'accord avec vous pour la "forme" ; Mais quand au "Fond" ... il y a quand même un "problème" (a résoudre, plutôt que de faire l'autruche).

  • Posté par Weissenberg André, mardi 10 août 2021, 10:20

    Complètement loufoque, même débile! Pour les fatigués de lectures, je recopie Drieu GODFRIDI qui le dit mieux et de manière plus synthétique que moi: "(...) si c'est sa compétence qui asseoit l'identité (et sa légitimité! NdC) du GIEC, il s'ensuit nécessairement que le GIEC est un organe politique, accessoirement scientifique.Le versant politique l'emporte d'autant plus nettement que, mêm de par son premier objet, le GIEC n'a nullement la vocation de concourir à la science, seulement de faire la synthèse des publications scientifiques pertinentes dans le domaine climatologique. (...) On ne qualifiera de scientifique qu'entendu de manière très large un organe qui ne contribue en rien à l'augmentation des connaissances scientifiques." Que du contraire, même, puisqu'il restreint totalement le prisme à ce qui est exclusivement en faveur de la thèse idéologique en laissant soigneusement de côté tout ce qui plaide contre! On vous le disait: un organe exclusivement politique! Et Drieu GODFRIDI de poser la question qui fait mal: "Se pose alors la question de savoir si, quant à cet aspect le moins politique de ses compétences (l'aspect scientifique), on a réellement besoin de qqch comme le GIEC?" Et de poursuivre: "Quoiqu'il en soit, l'identité GIEC = SCIENCE est une mascarade. (...) Du point de vue organique et matériel, le GIEC est (...) à dominante politique (...) et sa véritable raison d'être est de réaliser l'improbable synthèse de la science en vue de ses conséquences normatives."! Par la largeur de son champ de synthèse scientifique déclaré, le GIEC a en outre une vocation globalistrice, on pourrait dire une vocation totalisante. De totalisante à totalitaire, il n'y a pas loin ... Et de conclure: "Laissons le mot de la fin à un expert (non repenti) du GIEC: "Le GIEC ne fait pas de science."" Ce rapport du GIEC est donc bon pour la poubelle. À la fois en tant qu'état des derniers développements de la recherche scientifique sur le climat, pcq totalement partiel et partial, et comme outil normatif, pcq on ne peut pas prendre de mesures légitimes sur la base d'un socle scientifique bancal ... À bon entendeur!

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs