Accueil

Les refuges tirent la sonnette d’alarme

Article réservé aux abonnés
Rédacteur en chef adjoint Temps de lecture: 2 min

Cette mode des lapins se traduit malheureusement par un grand nombre d’abandons. Des refuges sont saturés, et le premier conseil est sans doute de s’adresser à eux si vous cherchez un lapin de compagnie. Chez Veeweyde, à Anderlecht, on est monté jusqu’à 150 lapins abandonnés en une année, pour une centaine de cobayes et une vingtaine de hamsters… « On est très vite complet ! On doit faire des adoptions pour accepter de nouveaux venus », témoigne Ludivine Nolf, porte-parole de Veeweyde. « Les nouveaux animaux de compagnie (NAC) de type rongeurs ou lapins sont majoritairement déposés par leurs propriétaires lassés ou dépassés par l’entretien quotidien et régulier qu’exigent ces petits animaux, dit-elle, regrettant que certaines animaleries donnent à ces personnes des informations inadaptées, voire totalement erronées, lors de leur achat. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs