Accueil Monde Europe

Voyages à l’étranger: les États-Unis déconseillent de se rendre en France, le point sur la situation chez nos voisins (carte interactive)

Depuis ce mardi matin, les États-Unis déconseillent de se rendre en France. Les frontières américaines sont toujours fermées aux voyageurs étrangers. Le point sur la situation en Europe.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Les États-Unis découragent ses habitants de se rendre en France. L’Hexagone vient d’être placé au niveau 4 sur la carte américaine des recommandations de voyage. Sur cette carte, la Belgique est placée au niveau 3.

En Europe, la situation ne s’améliore pas vraiment. Les Pays-Bas sont entièrement en rouge, d’après la carte de l’ECDC. La France se rougit également. Seules quatre régions françaises résistent toujours et sont pour le moment en orange : la Bretagne, les Hauts-de-France, le Centre-Val de Loire et la Bourgogne-Franche-Comté. Chez nos voisins allemands, seul le Land de Hambourg est orange, le reste est entièrement en vert. De son côté, le Luxembourg qui était en rouge, est désormais en orange depuis la semaine dernière.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Pedro Teixeira, mardi 10 août 2021, 12:40

    Qu'atten-t-on pour fermer les frontières Européennes aux Americains puisqu'ils nous interdisent d'entrer aux Etats-Unis ?

  • Posté par Frissen Jean-Marie, mardi 10 août 2021, 13:03

    Le tourisme en Europe est prioritaire sur les accents moralisateurs ou bêtement nationalistes. L'absence d'Européens (et de Chinois) aux USA c'est tant pis pour leur économie. Il leur faut répondre aux discours conservateurs et nationalistes de l'aile majoritaire du Parti républicain qui a souvent joué à ça. Et Biden préfère une collaboration du Congrès sur son plan de relance que sur des symboles. Enfin, les Américains qui viennent chez nous sont souvent des gens éduqués et ne sont pas des anti-européens comme il en pleut chez les électeurs de Trump et ses amis du Grand Ole Parti.

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs