Accueil Culture

Samuel Ber: «Comme une maison imaginaire»

Samuel Ber and Co entreront en scène samedi 14 à 16 h 30.

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 2 min

Déçu de la décision du Middelheim de ne pas vous octroyer votre après-midi de concerts ? «  On a appris à être vachement prudent par rapport à tout, répond Saluel Ber, le batteur de 26 ans. Le premier soir du confinement, l’année passée, nous devions jouer en trio avec Tony Delaby et Jozef Dumoulin, cela a été annulé évidemment. Je m’attaque donc à tout moment à des contrariétés du genre.  »

Samuel Ber a choisi deux des quatre prestations qu’il avait programmées pour le créneau d’une heure quart qu’on lui a confié sur la grande scène. Il jouera le samedi 14 de 16 h 30 à 17 h 45. D’abord avec les Reservoir Ghosts : Lotte Anker au sax, Daniel Levin au violoncelle, Soet Kempeneer à la contrebasse et lui, évidemment. Ensuite avec le trio Ber-Delaby-Dumoulin.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs