Accueil Société

Suède: quand les femmes apprennent le vélo… et la liberté

En Suède, une association propose des cours aux immigrées qui n’ont jamais pu faire de vélo dans leur pays d’origine.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

A la sortie de la station de métro Hallonbergen, c’est déjà la banlieue de Stockholm, avec ses barres d’immeubles, et sa population majoritairement immigrée. Sur un large parking, près d’un food-truck où les familles du voisinage ont l’habitude de commander des pizzas à emporter, un spectacle inhabituel attire cependant l’attention : des femmes, gilet jaune sur les épaules, apprennent à faire du vélo. Les jambes tremblent, ça crie, ça pleure même parfois, mais Ruth, volontaire de l’association Cikel framjandet, est là pour les encourager : « Le plus difficile, au début, c’est de trouver l’équilibre. Ce n’est qu’une fois cette étape franchie que l’on s’intéresse au freinage, aux virages, puis au passage des vitesses. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs