Accueil Société

A Pepinster, la routine policière reprend grâce au système D

Après la gestion de l’urgence et la traque d’éventuels pillards, la police reprend doucement son travail de routine dans la zone sinistrée de la Vesdre. En devant composer avec les lourds dégâts subis par ses infrastructures.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Bruxelles Temps de lecture: 4 min

Une réplique sur roues, version minimaliste de la maison de police qui se dresse (encore) debout à quelques coudées de là. C’est dans les quelques mètres carrés de ce commissariat sur roue, un mobile home prêté de bon cœur par la zone de police voisine des Fagnes, que les inspecteurs Roomans et Charlier ont pris leur service de permanence ce matin. Leurs locaux, comme ceux de deux autres des six commissariats locaux de la zone Vesdre (ceux d’Ensival et d’Hodimont), ont été dévastés par les eaux – qui ont au passage emporté plusieurs véhicules de police. « Pas possible », nous répond leur cheffe, l’inspectrice principale Laurence Dumont, lorsque l’on demandera à jeter un coup d’œil dans le bâtiment sinistré. En attente d’une vraie expertise, celui-ci n’est plus considéré comme sûr.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs