Accueil Belgique Politique

Sotieta Ngo, directrice du Ciré (Coordination et initiatives pour réfugiés et étrangers): «Mettons fin aux expulsions vers l’Afghanistan!»

La directrice du Ciré interpelle notre secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration…

Journaliste au service Politique Temps de lecture: 2 min

Les talibans gagnent du terrain en Afghanistan, la Belgique doit-elle maintenir son examen au cas par cas des demandes d’asile ? Surtout, doit-on suspendre les retours forcés ? A ce stade, la Belgique s’y refuse. Alors que les Pays-Bas, quant à eux, cesseront les expulsions durant les six prochains mois. Le secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration, Sammy Mahdi (CD&V), nous précisait-on mardi, « évalue la situation ». La pression s’accroît. Directrice du Ciré (Coordination et initiatives pour réfugiés et étrangers), Sotieta Ngo interpelle le gouvernement fédéral…

« Il faut mettre fin au cynisme, qui domine, nous dit-elle. Vous savez que dans un courrier récemment à la Commission européenne, avec des homologues européens, notre secrétaire d’Etat réexplique qu’il ne faut pas créer un “appel d’air”… Vieux concept, toujours aussi injuste, alors que la situation en Afghanistan est explosive, et que les ambassadeurs de l’Union européenne sur place ont appelé eux-mêmes à suspendre les renvois forcés. Ne parlons même pas d’obligation morale, je dirais qu’ici, c’est juste avoir conscience d’un ordre de priorités, où il est question avant tout de la protection de populations concernées, menacées. Et puis, il faut savoir que celles et ceux qui fuient l’Afghanistan prennent la route pour la toute grande majorité, que c’est un périple de plusieurs mois, parfois de plusieurs années avant d’arriver en Europe, chez nous, alors, vous voyez, l’“appel d’air”…

J’entends que Sammy Madhi “évalue la situation”, or il ne s’agit pas du futur, mais du présent. C’est maintenant que la situation est explosive et que tout peut basculer. Comment peut-on accepter de renvoyer des gens en Afghanistan dans ces conditions ? ». Sotieta Ngo ponctue : « Je veux préciser que 500 mineurs afghans non accompagnés ont été signalés aux autorités en Belgique depuis le début de l’année… Là, nous ne nous trouvons pas, si on pouvait en douter, face à des personnes non vulnérables. Cela doit nous renforcer dans l’idée, plus largement, je l’ai dit, de mettre un terme aux retours forcés. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

15 Commentaires

  • Posté par Delpierre Bernard, mercredi 11 août 2021, 17:47

    Ce titre est insolite vu que sur les milliers d'OQT délivrés depuis des années vis -à -vis des immigrés entrés illégalement sur le territoire et ne répondant pas aux conditions pour bénéficier du droit d'asile, on peut compter sur les doigts d'une main les concrétisations de ces ordres; il est donc inutile d'en remettre une couche sur cette politique du retour vu qu'elle ne touche que 0,5 % tout au plus des personnes concernées.

  • Posté par collin liliane, mercredi 11 août 2021, 17:17

    Un “appel d’air”… Vieux concept, toujours aussi exact. Et s'il faut un périple de plusieurs années pour arriver ici, comment expliquer la présence de déjà 500 mineurs non accompagnés?

  • Posté par Dubois Raymond, mercredi 11 août 2021, 17:02

    STOP aux PASSEURS - aux ASSOCIATIONS qui utilisent certains migrants pour permettre à leurs " amis " de les faire travailler pour de petits salaires - C'est le retour à un esclavagisme déguisé - Certains responsables de ces groupes se battent parfois pour maintenir ces personnes en Belgique afin de les exploiter et de justifier leur salaire - - Dommage car il y a encore beaucoup de gens " biens " prêts à aider sans arrière pensée - COURAGE à cette population qui a tant souffert - Il leur manque un CHEF éclairé issu du peuple pour s'organiser face à l'ignorance -

  • Posté par Dubois Raymond, mercredi 11 août 2021, 17:02

    STOP aux PASSEURS - aux ASSOCIATIONS qui utilisent certains migrants pour permettre à leurs " amis " de les faire travailler pour de petits salaires - C'est le retour à un esclavagisme déguisé - Certains responsables de ces groupes se battent parfois pour maintenir ces personnes en Belgique afin de les exploiter et de justifier leur salaire - - Dommage car il y a encore beaucoup de gens " biens " prêts à aider sans arrière pensée - COURAGE à cette population qui a tant souffert - Il leur manque un CHEF éclairé issu du peuple pour s'organiser face à l'ignorance -

  • Posté par collin liliane, mercredi 11 août 2021, 17:21

    Il y avait bien Massoud, mais il a été tué par deux "Bruxellois".

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs