Coronavirus: danser sans masque est de nouveau possible

Le festival Esperanzah en juillet dernier.
Le festival Esperanzah en juillet dernier. - Belga

Après les tests concluants d’Esperanzah ! à Floreffe, du Micro Festival à Liège ou encore de l’Arena 5 à Bruxelles, le Covid Safe Ticket sera utilisé à grande échelle ce week-end à Ronquières. 20.000 personnes sont attendues chaque jour. Elles ne pourront pénétrer sur le site qu’en présentant leur certificat de vaccination, un test PCR de moins de 48 heures (ou antigénique vieux de 24 heures max) ou une preuve qu’elles ont eu le covid il y a moins de six mois. En échange, les participants pourront profiter d’un festival « comme avant » c’est-à-dire sans masque ni distanciation sociale obligatoire. Cela n’empêche pas quelques ajustements pour les organisateurs. À Ronquières, le camping n’ouvrira par exemple que le samedi au lieu du vendredi. Un détail.

Le deal est le même pour accéder aux différentes fiestas organisées dans la capitale. On pense au Club Open Air qui peut accueillir jusqu’à 1.500 fêtards tous les week-ends sur présentation du fameux Covid Safe Ticket. Une manière de ressentir les sensations des boîtes de nuit, même si la fête se termine à 22 heures pour respecter les voisins. Pour Lorenzo Sara qui représente le secteur de la nuit bruxelloise, c’est tout de même un bon début en attendant le plus vite possible des annonces de la part du Comité de concertation a priori le 20 août : « Je ne suis pas trop inquiet par rapport à l’affluence même si le temps n’aide pas. Certaines personnes ont encore peur de sortir mais beaucoup veulent recommencer à vivre. » C’est plutôt le risque de voir débarquer des révoltés du pass sanitaire qui inquiètent les organisateurs de ce type d’événements. « Beaucoup de jeunes ont complètement décroché et ne suivent pas du tout les annonces des politiques. Ils ne savent pas quel test il faut ou qu’ils peuvent venir s’ils ont eu le covid il y a moins de six mois. »

Après réflexions, Namur a aussi décidé d’opter pour le Covid Safe Ticket dans le cadre des Fêtes de Wallonie, nous confirme le bourgmestre Maxime Prévot (CDH). Pour les concerts, il faudra réserver ses places au préalable et montrer le fameux pass sanitaire. Même chose pour des fêtes plus locales comme à Overijse fin août, et dans beaucoup d’autres lieux. Notez qu’il est toujours possible que des événements soient organisés sans le Covid Safe Ticket mais le port du masque et le respect des distances sont alors obligatoires.

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous