Accueil Belgique

Un sauvetage en Méditerranée, comment ça marche?

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 3 min

Les eaux internationales sont quadrillées en de vastes zones de recherches et de sauvetage (souvent abrégées SAR pour « search and rescue ») dont un pays, généralement côtier, a la charge. Il s’agit bien d’une responsabilité – l’organisation de secours – et non d’une quelconque souveraineté puisqu’on parle des eaux internationales. En cas de détresse, donc, un centre de coordination de sauvetage maritime (MRCC) réceptionne les alertes et va désigner un bateau pour procéder aux secours – des gardes-côtes ou les bateaux aux alentours – puis désigner un port de débarquement pour le ou les rescapés.

Étant donné la déliquescence de la Libye, Rome a assuré pendant des années la coordination des sauvetages dans la zone qui aurait théoriquement dû être assurée par Tripoli.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs