Accueil Belgique

Le gouverneur: «Il y a des questions à se poser sur les moyens de l’armée»

La ministre de la Défense Ludivine Dedonder (PS) a annoncé en début d’année le lancement d’un plan visant à recruter 10.000 militaires d’ici l’horizon 2024. Mais pour certains, les besoins en matériel sont criants.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Bruxelles Temps de lecture: 3 min

Les cris d’alerte de l’armée concernant ses moyens ne sont pas neufs. Mais dans la crise de grande ampleur provoquée par les inondations, ces cris semblent rallier de nouveaux échos et de nouveaux arguments à leur cause. Pour le général Thys, les effets des années d’économies se sont en tout cas clairement fait ressentir sur le terrain des inondations : « Un exemple très concret, c’est la cuisine. Il faut savoir qu’actuellement, je ne peux faire tourner dans la durée que 3 cuisines mobiles. On a le matériel, mais les cuistots manquent. On parle maintenant d’avoir recours à de l’ outsourcing , mais ce n’est pas un choix pour nous. C’est lié au fait que nous n’avons pas suffisamment de personnel. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs