Accueil Léna

Le producteur Chris Fenton l’avoue, il a renoncé à son âme pour faire du cinéma en Chine

Pendant des années, le producteur de cinéma a cherché à tirer profit du marché du cinéma en Chine, qui représente plusieurs milliards de dollars. Pour ce faire, il a dû se plier aux règles de Pékin. Aujourd’hui, il le regrette – et dévoile la vénalité d’Hollywood.

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

Pourquoi pas la Chine ? Alors que Chris Fenton a le scénario du film Looper entre les mains, il lui vient une idée. A l’époque, aux alentours de 2012, l’Américain travaille en tant que cadre supérieur au sein de la société de production DMG Entertainment, qui coproduit le film de science-fiction. Le film foisonne de stars – les rôles principaux sont tenus par Bruce Willis, Joseph Gordon-Levitt et Emily Blunt. L’histoire est censée se dérouler dans l’Amérique d’aujourd’hui et dans la France du futur.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Lombard Fernande, samedi 14 août 2021, 18:22

    C'est vrai qu'il n'est pas très bien vu non plus de ramener son pistolet-mitrailleur dans sa chambre d'hôtel... Ahlala, il faut vraiment tout leur apprendre, à ces ricains...

  • Posté par Patrick Yamedjeu, vendredi 13 août 2021, 13:12

    "il a renoncé à son âme pour faire du cinéma en Chine". Personne ne l'y a obligé.

  • Posté par Det Ben, vendredi 13 août 2021, 15:25

    il faut lire l'expression comme une expression et pas comme une chronologie. Il n'imaginait pas l'ampleur et la trajectoire qui s'en est suivie. Ceci-dit, on pouvait parier de qui de la naïveté ou du machiavélisme mafieux allait s'imposer.

Aussi en LéNA

La révolution des armes laser: une question de temps

« Des armes laser ont été utilisées pour détruire un drone ukrainien ». Certes, il est permis de douter de la véracité de cette annonce. Cependant, les canons à impulsion sont déjà en ordre de bataille.

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs