Accueil Culture Livres

Lazare ressuscite le concile de Nicée

Lazare, oui, le ressuscité de Jésus, qui ne l’est pas vraiment mais, traverse le temps avec un automate à tête de crocodile pour infléchir Constantin en faveur de l’arianisme au concile de Nicée. « Lazare attend » est le dernier roman, érudit et dingue, de l’ironique James Morrow.

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 3 min

Non, il ne faut pas nécessairement être versé en théologie chrétienne pour apprécier le dernier roman de James Morrow, mais, c’est vrai, ne pas être totalement vierge, ça aide un peu. Et si vous l’êtes, vierge ? Ne vous en faites pas : foncez, James Morrow vous fournit les connaissances nécessaires et, de toute façon, il noie la controverse de Nicée sur la consubstantiation du Christ et de Dieu dans un océan d’humour. Car ce livre est une incroyable satire qui, derrière le sourire ironique, met à mal les polémiques byzantines, alambiquées, tortueuses qui ont agité le monde chrétien, de l’arianisme au catharisme, du nestorianisme au protestantisme et qui ont tué des milliers et des milliers de personnes.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs