Accueil Léna

Nadeesha Uyangoda: «La citoyenneté est un droit, non un statut qui doit se gagner»

Nadeesha Uyangoda, écrivaine d’origine sri-lankaise qui a toujours vécu en Italie et autrice de l’essai « L’unica persona nera nella stanza » (« La seule personne noire dans la pièce »), fait son entrée dans le débat sur le droit du sol : « Pourquoi dois-je gagner une médaille aux Jeux olympiques pour mériter ce qui devrait déjà m’appartenir ? »

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

La citoyenneté est un droit, non un statut qui doit se gagner par des gestes héroïques ou des médailles d’or aux Jeux olympiques. C’est un droit qui s’acquiert aujourd’hui grâce à une loi de 1992, une législation que plus d’un million d’Italiens considèrent comme dépassée et qui doit donc être modifiée. Voilà pourquoi je n’ai pas introduit de demande de citoyenneté auprès de l’Etat, car cela devrait être automatique. » Nadeesha Uyangoda est l’autrice du récent pamphlet à succès L’unica persona nera nella stanza (éd. 66thand2nd) et d’un podcast sur la race. Elle a 28 ans et, bien qu’elle soit née au Sri Lanka de parents cingalais, elle a passé presque toute sa vie en Italie, où elle a grandi, étudié et forgé son identité. Ou du moins une partie, car elle se définit comme une « Italienne noire ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en LéNA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs