Accueil Culture Livres

Face à ses démons

Lucius Shepard est mort en 2014 déjà, à 70 ans. Mais il nous a légué une œuvre éternelle, dense, dure, fantastique, ancrée dans le réel le plus brut et dans les rêves les plus fous.

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 2 min

En français, on découvre encore des textes qui n’avaient jamais été traduits. Comme cette novella, Le livre écorné de ma vie, que Le Belial’, bel éditeur spécialisé en science-fiction, nous permet de découvrir. Et c’est un bonheur. Mais un bonheur dangereux. C’est que l’univers de Shepard est plein de chausse-trappes, d’embûches, de labyrinthes menaçants, d’ombres, de fantômes. On s’y englue comme dans des mangroves, et ça nous fait dresser les cheveux sur la tête. Thomas Cradle est un auteur de fantasy à succès (un double de Shepard ?). Il découvre par hasard un bouquin, La forêt de thé, écrit par un type qui s’appelle Thomas Cradle, édité chez le même éditeur que lui, qui a fréquenté la même université que lui et qui est né dans la même ville. L’histoire du livre est une lente descente sur le fleuve, à travers le Laos et le Cambodge, vers cette fameuse forêt ultime.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs