Accueil Belgique

Une étude sur l’ivermectine invalidée pour raisons éthiques

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

L’ivermectine est-elle la nouvelle hydroxychloroquine ? On se souviendra peut-être qu’en mai de l’an dernier, la publication d’une étude dans la prestigieuse revue scientifique britannique The Lancet avait fait l’effet d’une bombe : des chercheurs y concluaient en l’inefficacité de la molécule, associée même selon eux à une augmentation de problèmes cardiaques et de décès. Début juin, le Lancet faisait machine arrière avec une « expression of concern » sur l’étude, mettant en doute la provenance et la validité des données.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Coronavirus: tous les indicateurs en baisse

Selon les chiffres de l’Institut de santé publique Sciensano mis à jour mardi matin, entre le 7 et le 13 mai, 3.701 nouvelles contaminations au Sars-CoV-2 ont été dépistées en moyenne par jour, en baisse de 16 % par rapport à la semaine précédente.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs