Accueil Culture

Pukkelpop 1991, 10 h du matin: «Un air effronté»

Article réservé aux abonnés
Journaliste aux services Culture et Médias Temps de lecture: 2 min

Si le Pukkelpop n’aura toujours pas lieu cette année, il y a trente ans, il accueillait Nirvana sur le coup de… 10 heures du matin. Le groupe, quasiment inconnu alors, n’était d’ailleurs pas supposé jouer. Il a remplacé les oubliés Limbomaniacs au pied levé, raison pour laquelle son nom n’est pas sur l’affiche. On parle d’un temps où les festivals se déroulaient sur une seule journée et une seule scène, avec moins de dix groupes essentiellement rock et chevelus.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs