Accueil Culture Scènes

Trois femmes fortes au Royal Festival de Spa

Le Royal Festival de Spa qui se poursuit jusqu’au 22 août accueillait les créations de « Normal » et « La nostalgie des blattes ». Deux spectacles portés par trois formidables comédiennes.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Trois formidables personnages de femmes sont au menu des deux créations que proposait cette première semaine le Royal Festival de Spa. Dans Normal, Karen de Paduwa, naine comédienne (et non pas comédienne naine), flanque une solide dégelée à nos préjugés. Se proclamant fièrement première comédienne handicapée professionnelle du pays, elle titille son public : « Handicap… Vous n’aimez pas ce mot-là, hein ? » Et voilà qu’elle se lance dans une étonnante explication de la genèse du mot.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Scènes

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs