Accueil Les séries d’été

Ces jeunes qui en ont dans le ventre (1/6): Chloë Delanghe, la famille au cœur du processus artistique

Jeune photographe de 30 ans, Chloë Delanghe a ce que l’on appelle un parcours de vie difficile. Ce parcours, elle a décidé d’en faire sa force, faisant fi de la prédestination. Son œuvre aborde la perte, l’(in)capacité à communiquer avec l’autre et l’amour.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 7 min

Il y a quelque chose de doux et de profondément grave chez Chloë Delanghe. Vêtue de noir, pourtant, elle irradie. Une sorte de dichotomie que l’on retrouve à plusieurs étapes de son parcours artistique. Dans l’atelier qu’elle occupe depuis un mois et demi, d’abord. A proximité de la place du Jeu de Balle, située dans une rue calme et ensoleillée ce jour-là – un fait assez rare pour être souligné –, la façade aux allures typiquement bruxelloise ne laisse rien présager de ce qu’il se cache en son sein. Une fois la porte passée, c’est un lieu haut en couleur qui s’offre aux yeux ébahis des spectateurs. Club échangiste au début des années 2000, le lieu est racheté en 2015 pour en faire un repaire d’artistes.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Les séries d’été

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs