Accueil Société

Inondations: plus de 155.000 tonnes de déchets à liquider en un an

Le gouvernement wallon lance l’opération « gestion des déchets » après les inondations de juillet. Une montagne de 155.000 tonnes « au minimum ». Tout cela en un an. Coût : 30 millions d’euros, estime-t-on à ce stade. On fera appel au privé.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Après, jeudi matin, l’accord avec les assureurs sur l’indemnisation des sinistrés – lire par ailleurs –, les partenaires du gouvernement wallons (pour rappel, une coalition PS-MR-Ecolo) se sont entendus dans l’après-midi sur le dossier « gestion des déchets » – 155.000 tonnes, quand même… –, là toujours après les inondations de juillet.

Céline Tellier (Ecolo), ministre wallonne de l’Environnement, recadrait, dans un communiqué aux rédactions, après la conclusion des travaux en intercabinets : « Les inondations auxquelles de nombreuses communes wallonnes ont été confrontées à la mi-juillet 2021 ont généré, pendant la phase de crue, et vont encore générer, après nettoyages et reconstruction, des quantités très importantes de déchets qu’il est à présent nécessaire de traiter dans les meilleures conditions possible ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par curto calogero, dimanche 15 août 2021, 21:33

    Les déchets a recycler, des inondations, va coûter des Millions, ils faut pas perdre de vue, que les Millions ont déja été verser par les citoyens, via la taxe de recyclage payer lors d'achat de matériel électro et autres, l'argent doit se trouver dans les caisses de l'état, ou les politiques , l'ont utiliser pour une autre cause.

  • Posté par Dupont Stéphane, samedi 14 août 2021, 9:05

    On fera appel au privé qu'il dit . En effet, si c'est le publique qui s'en charge, il n'y aura que des directeurs et pas de travailleurs.

  • Posté par Termam Alexis, samedi 14 août 2021, 17:08

    Exact. Puis il faut aussi les petits services que le privé sera prié de rendre aux directeurs en charge.

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs