Accueil Monde Europe

Sur l’île d’Irlande, l’avortement est autorisé mais reste limité

Malgré la légalisation de l’avortement, Irlandaises et Nord-Irlandaises ne bénéficient pas encore d’un accès généralisé à ce service. En cause : le poids de la religion, des gouvernements qui tardent à financer les infrastructures et une législation encore restrictive.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Dans le centre-ville de Belfast, une poignée de manifestants s’aligne devant un bâtiment de briques. L’association « Precious Life », qui fait campagne contre le droit d’avorter, a décidé de se placer à l’entrée d’une des rares cliniques d’Irlande du Nord qui propose des consultations d’IVG. Sur leurs pancartes, des slogans interpellent les passants : « Pas en mon nom ! » ; « Saviez-vous que des bébés sont tués dans cet immeuble ? ». Certains prient, chapelet à la main, d’autres sortent des tracts. Dans la province britannique où l’avortement a été décriminalisé en octobre 2019, le lobby anti-choix reste actif et l’accès aux services d’interruption de grossesse est encore limité.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs