Accueil Culture Livres

Stéphanie Janicot: «On est tous conditionnés depuis l’enfance»

Dans « Newland », Stéphanie Janicot met en scène une Europe de 2262 isolée du monde et vouée au tout collectif

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 4 min

Après une quinzaine de romans qui s’inscrivent dans la réalité, Stéphanie Janicot s’est tournée vers l’anticipation pour nous plonger au cœur des questionnements brûlants d’aujourd’hui. Son monde s’appelle Newland. C’est l’Europe de 2262 qui s’est débarrassée de tous les étrangers, qui s’est munie d’un réseau de protection infranchissable, qui s’est isolée du monde.

Dans ce monde, tout est réglé. A 14 ans, chacun est orienté vers la couleur qui correspond le mieux, d’après les ordinateurs, à sa personnalité. On devient Blanc, si l’on a la stature de sage et le sens de la collectivité. Noir si on a le goût de l’entreprise, de l’aventure. Bleu, si l’on est bon à éduquer les enfants, à être parents. Noirs et Bleus, mâles et femelles, sont émasculés. Seuls les Blancs ont le droit de donner leur semence. La grossesse et la naissance sont assurées par des machines.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs