Accueil Société

Le covid s’est-il échappé d’un laboratoire chinois? Un enquêteur de l’OMS répond

Selon le chef de la mission d’enquête sur l’origine de la pandémie, une fuite de laboratoires est une hypothèse « probable ».

Temps de lecture: 2 min

Le virus donnant le covid s’est-il échappé d’un laboratoire de Wuhan, la ville chinoise où les premiers cas ont été détectés fin 2019, provoquant une pandémie mondiale ? Cela fait partie des hypothèses « probables » selon le chef de la mission d’enquête sur l’origine de la pandémie.

« Un employé (d’un laboratoire) infecté sur le terrain en prélevant des échantillons relève de l’une des hypothèses probables. C’est là que le virus passe directement de la chauve-souris à l’homme », a déclaré à la chaîne publique danoise TV2 Peter Embarek, chef de la délégation de scientifiques internationaux envoyés en Chine par l’OMS pour déceler l’origine du covid.

Dans un documentaire intitulé Le mystère du virus – un Danois à la recherche de la vérité en Chine diffusé jeudi sur la chaîne danoise, le scientifique se confie longuement sur la mission qu’il a dirigée à Wuhan et se montre très critique face à la Chine.

Extrêmement improbable

La première phase de l’étude, menée en début d’année à Wuhan – considérée comme le berceau de la pandémie –, avait pourtant conclu, le 29 mars que l’hypothèse d’un incident de laboratoire restait « extrêmement improbable ».

Selon Peter Embarek, il a été difficile pour son équipe de discuter de cette théorie avec les scientifiques chinois.

« Jusqu’à 48 heures avant la fin de la mission, nous n’étions toujours pas d’accord pour évoquer la » thèse du laboratoire « dans le rapport », explique le scientifique dans le documentaire. C’est à la suite de ces échanges que la délégation de l’OMS obtient la permission de visiter deux laboratoires où s’effectuent des recherches autour des chauve-souris, explique-t-il.

Lors de ces visites, « nous avons eu droit à une présentation, puis nous avons pu parler et poser les questions que nous voulions poser, mais nous n’avons pas eu l’occasion de consulter la moindre documentation », détaille Peter Embarek dans le documentaire.

Le scientifique pointe finalement qu’aucune des chauve-souris ne vit à l’état sauvage dans la région de Wuhan, et que les seules personnes susceptibles d’avoir approché les chauves-souris soupçonnées d’avoir hébergé le virus à l’origine du Sars-Cov-2 sont des employés des laboratoires de la ville.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

14 Commentaires

  • Posté par DE GRAEVE LILIANE, vendredi 3 septembre 2021, 3:08

    On sait de source sûre qu'il a été fabriqué à l'Institut Pasteur et même dans quel but, alors pourquoi cet article ???? Pour duper, encore ?

  • Posté par LEBOWSKI Jeffrey, vendredi 13 août 2021, 14:13

    Et donc nous y voilà, un virus échappé d'un labo. Labo P4 s'il vous plait... . Imaginez un canari dans une cage: Cette cage est elle même dans une autre cage, cette autre cage est dans une pièce ultra-sécurisée. Cette pièce est dans l'aile haute sécurité d'un laboratoire national, régi par des protocoles strictes dans lequel ne pénètrent que des personnes habilitées. Ce labo est lui même dans un complexe qualifié d'inviolable et gardé par des hommes armés.... Et malgré toutes ces précautions, on voit Titi qui se balade en liberté dans la nature et va faire ses courses au marché. Hum ! Bizarre non ? De deux choses l'une, ou un concours de circonstances extraordinaire s'est produit : il y a en effet une chance infime sur X millions pour que Titi trouve (par hasard) une scie à métaux dans son mélange de graines survitaminées pour oiseaux au plumage délicat, ensuite creuse un tunnel avec son bec renforcé en tungstène rejoigne les égouts de Wuhan et se fasse la belle ... ou alors le fameux Pr. Tchang à la solde de Dieu sait qui, ou pire dans une volonté diabolique personnelle d'exterminer l'humanité, à fait évader Titi en le cachant dans sa boîte à tartine et l'a laissé s'envoler. Maintenant après avoir avoué qu'ils ont bel et bien laissé Tite foutre le camp, la prochaine grande nouvelle sera que Titi n'était pas un canari comme les autres mais un piaf OGM mutant avec dans sa séquence d'ADN, des gènes d'aigle royal, de pivert californien et de taupe du Tibet. Pu--tain ça craint !

  • Posté par massacry olivier, vendredi 13 août 2021, 22:59

    Déguisé en pangolin.

  • Posté par STORDIAU Pierre, vendredi 13 août 2021, 14:46

    ... et où était "Gros minet" ?

  • Posté par Lombard Fernande, vendredi 13 août 2021, 14:40

    merci !...

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs