Accueil Société

Marc Van Ranst sur la situation sanitaire: «Il ne faut pas faire peur en permanence»

Le célèbre virologue flamand se montre optimiste.

Temps de lecture: 2 min

Entre le 3 et le 9 août, 1.787 nouvelles contaminations au Sars-CoV-2 ont été dépistées en moyenne par jour, en hausse de 10 % par rapport à la semaine précédente, selon les chiffres de l’Institut de santé publique Sciensano mis à jour vendredi matin. Sur la même période, 3,6 personnes sont décédées par jour en moyenne des suites du virus (-4 %) alors qu’entre le 6 et le 12 août, il y a eu en moyenne 51 admissions à l’hôpital par jour pour cause de coronavirus, soit une hausse de 32 % par rapport à la période de référence précédente. Au total, 475 personnes sont encore hospitalisées en raison du covid, dont 132 patients traités en soins intensifs.

Des chiffres qui n’inquiètent pas aujourd’hui Marc Van Ranst, interviewé par nos collègues de la DH ce vendredi. Le célèbre virologue flamand souligne l’importante couverture vaccinale dans notre pays, une des plus élevées au monde. « C’est impossible d’avoir de nouveau une saturation des soins intensifs et des hôpitaux. (…) Le public cible pour être malade et hospitalisé, donc les groupes à risques, est le mieux protégé par le vaccin. Il peut y avoir une augmentation mais pas de quoi mener à la saturation. »

À lire aussi Coronavirus: l’ivermectine, une molécule prometteuse toujours en attente de résultats scientifiques

Et si le risque d’un variant résistant au vaccin existe toujours, Marc Van Ranst se montre optimiste. « Normalement ça ne va pas arriver. Si c’est le cas, on gérera, mais il ne faut pas faire peur en permanence. »

À lire aussi Voyages: la quasi-totalité de la France désormais en rouge sur la carte de l’ECDC (carte interactive)

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

18 Commentaires

  • Posté par Raspe Eric, dimanche 15 août 2021, 16:09

    Le Pr. Van Ranst est en train de démontrer que ses détracteurs manipulateurs ont tout faux. Ils en sont verts de rage! S'il est présent médiatiquement, c'est parce que les politiques ont déserté leur poste quand cela allait mal et qu'il fallait annoncer des mauvaises nouvelles. Qui plus est la Pr. Van Ranst allie un sens didactique hors du commun à une lucidité remarquable par rapport à l'évolution de l'épidémie. Pour les médias, c'est du pain béni. C'est essentiellement ce que ses thuriféraires sans envergure lui reprochent. Ils démontrent ainsi leur inanité.

  • Posté par Geurts Fabrice, vendredi 13 août 2021, 15:03

    "Célèbre" à quel titre et pour qui ? Pour être un manipulateur reconnu donnant même des cours sur le sujet ? Pour les flamands ? Pas pour moi en tous cas, ce que peut aboyer ce personnage nauséabond ne me fait ni chaud ni froid, et pour quelle raison la presse francophone continue-t-elle à lui offrir autant de présence médiatique ?

  • Posté par Charlot Michel, vendredi 13 août 2021, 14:44

    "Il ne faut pas faire peur en permanence" : elle est bien bonne, Van Rats n'a fait que cela pendant plus d'un an ! L'illumination, le chemin de Damas ?

  • Posté par Petitjean Marie-rose, vendredi 13 août 2021, 12:14

    Le niveau des commentaires est inversement proportionnel à la compétence de M. Van Ranst. D'ailleurs, sa compétence serait-elle contestable, elle dépasserait quand même de 100 coudées celle de ceux qui le critiquent sur ce forum.

  • Posté par Dupont Vincienne, vendredi 13 août 2021, 15:10

    La compétence de Monsieur Van Ranst dans le domaine spécialisé de la virologie est évidemment incontestable. S'il s'agit de mener une étude dans un laboratoire sur les modes de propagation de tel ou tel virus, il faut évidemment lui faire confiance. Pour ce qui est de sa compétence en matière de communication avec le grand public (et notamment sa conscience des dangers qu'il peut y avoir à communiquer trop et de manière trop autoritaire et des risques que cela implique en matière d'adhésion du public à ses recommandations), il en va tout autrement. Personnellement, je suis très heureuse que des scientifiques de qualité mènent des recherches dans leur laboratoire ou se livrent à des activités d'enseignement (donc merci pour cela, Monsieur Van Ranst), je pense cependant que les apparitions télévisuelles trop fréquentes de scientifiques en tous genres s'exprimant comme des gourous n'a pas aidé à construire la confiance entre les citoyens et leurs élus dans une situation de crise majeure.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko