Accueil

Yves Namur: «Un espace de diversité»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

La poésie belge francophone, pour Yves Namur, secrétaire perpétuel de l’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique ? « Pour moi (qui ai publié plusieurs anthologies sur le sujet et sous peu un dossier dans le Journal des poètes, près de 90 intervenants, où je n’engage que ma seule personne), c’est tout simplement une identification de territoire, c’est-à-dire “circonscrire” géographiquement un espace où l’on écrit de la poésie. Dans cet espace existe, et fort heureusement, la diversité. Personnellement, je me considère bien plus en communion intellectuelle avec des Edmond Jabès, Roberto Juarroz ou Paul Celan, poètes du monde entier, qu’avec ma “pauvre Belgique”. Et ce, même si j’y ai des attaches ou des admirations locales, comme Izoard, Schmitz, Jacqmin, Verhesen, etc. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs