Accueil Monde États-Unis

Climat: l’automne américain sera très chaud

Joe Biden devra composer avec les Républicains pour arriver à ses fins. Il espère les convaincre en rappelant que le climat, c’est aussi l’emploi.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Donald Trump avait quitté les Accords de Paris avec fracas. Joe Biden les a réintégrés en affichant ses ambitions climatiques : limiter de moitié les émissions de gaz à effet de serre des Etats-Unis d’ici à 2030, et viser la neutralité carbone en 2050.

Des actions symboliques ont marqué les premiers mois de son mandat. Comme le blocage, dès son entrée dans le bureau ovale, des forages et l’arrêt de l’extension de l’oléoduc Keystone, qui devait acheminer le pétrole brut du Canada vers le Texas. Son prédécesseur climato-sceptique ne s’était pas gêné pour accorder 1.400 autorisations supplémentaires de forage au terme de sa présidence… Joe Biden vient également d’annoncer, aux côtés des pontes de l’industrie automobile américaine, son ambition de voir la moitié du parc des véhicules du pays passer au vert.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en USA

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs