Accueil La Une Belgique

Christine Defraigne nie avoir relativisé la condition défavorable de la femme en Iran

Une militante des droits de l’Homme avait accusée la présidente du Sénat de relativiser la condition des femmes en Iran.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Les réseaux sociaux bruissent ces derniers jours de critiques de plus en plus acerbes contre la présidente du Sénat, Christine Defraigne, accusée d’avoir relativisé la condition défavorable de la femme en Iran lors d’une visite récente. Ces commentaires se fondent sur le compte rendu qu’en a fait la presse locale. Une militante des droits de l’Homme, Darya Safai, s’est fendue d’une diatribe au picrate dans une carte blanche, publiée par le site internet de « Knack ». Christine Defraigne dénonce un «  tissu de mensonges  » qui poursuit un objectif de «  désinformation  ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs