Accueil Belgique Politique

Jean-Luc Crucke, un mois après les inondations: «La Wallonie s’en sortira, j’appelle à la solidarité nationale»

Ministre du Budget et des Finances en Wallonie, Jean-Luc Crucke (MR), interpelle le fédéral. Les inondations pèseront « plus de 2 milliards d’euros ». Il plaide pour une régularisation des sans-papiers, « nos entreprises ont besoin de main-d’œuvre ». Les logements en Flandre ? Non merci.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 6 min

Jean-Luc Crucke (MR) pose les conditions de la reconstruction et de la relance au sud du pays après la crise covid et les inondations…

Les inondations après le covid… La Wallonie peut assumer financièrement ?

Elle doit. Dans la vie comme dans tout, il faut savoir prioriser ses objectifs. Aujourd’hui, nous devons nous concentrer sur la reconstruction des zones sinistrées, et organiser la relance dans le sens de la triple transition, sociale, écologique, économique. Quand on a négocié avec les assureurs, je l’ai dit à Elio : « Aide-toi, toi-même, et le ciel t’aidera… » Bon, je ne suis pas bigot, pas croyant, mais c’est bien le moment, et il est historique, d’être volontaires : à nous de montrer que nous voulons et que nous allons aller jusqu’au bout.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

20 Commentaires

  • Posté par Levaux Marie-Noelle, lundi 16 août 2021, 15:32

    C’est à peu près ce que dit le premier ministre d’Haïti…

  • Posté par Leman Bernard, lundi 16 août 2021, 15:06

    Ouarffff....pour un gars qui soutient indirectement la régionalisation....cela me fait bien rire que quand cela part en boulettes....on revient vite vers le Fédéral.....ben oui, fallait pas régionaliser à outrance mais défendre un système pour avoir un pays solide qui fait front de toutes parts. Pour ce qui est de l'endettement....tout le monde sait pertinemment que jamais mais alors jamais la dette des régions ou du Fédéral ne sera remboursée alors.....un peu plus.....c'est pas grave......mais en fin de compte, on va encore traire copieusement la vache à lait qui est le citoyen......qui devrait faire comme un tas de secteur....négocier son taux d'imposition, exiger des suppressions de taxes sous prétexte que la situation est tendue et compliquée, etc..... Alors, quand on aura supprimé les 3/4 des gouvernements fantoches et autres institutions à deux balles, supprimé les partis politiques qui sont le poison de la politique en Belgique....on pourra peut-être discuter un peu....mais juste un peu

  • Posté par Halut Michele, lundi 16 août 2021, 14:16

    Concernant le relogement, pourquoi ne pas entendre les principaux intéressés? C’est assez choquant .

  • Posté par Spistphapen Emile, lundi 16 août 2021, 11:58

    Les politiques se reposent sur le bénévolat des citoyens et les citoyens aimeraient se sentir plus aidé par le politique. C'est ubuesque. Mais un gouvernement qui démissionne devant une tache qui lui est dévolue, c'est inquiétant et grave!

  • Posté par Deliège Jacques, samedi 14 août 2021, 15:43

    Au temps où tellement de citoyens vivent une telle souffrance, à propos de la proposition de logements en Flandre faite par le ministre Wouter Beke aux sinistrés wallons, le Ministre Crucke ferait bien de ranger son orgueil politicien "wallonard" et laisser au moins la parole aux personnes concernées. Sans utiliser ce vocabulaire judiciaire impropre et choquant. Souhaitons plutôt que toutes les forces vives belges -wallonnes, flamandes et bruxelloises- se rassemblent, comme l'a exprimé notre Ministre de l'intérieur, au-delà de la particratie, en vue de soulager et aider aux maximum les sinistrés.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Enquête Les communes wallonnes devront se montrer plus transparentes

« Le Soir » et « Le Vif » ont mené l’enquête auprès des 281 communes wallonnes et bruxelloises, pour voir s’il était possible pour un citoyen d’obtenir des informations précises avant chaque conseil communal. Verdict : non, dans une grande majorité des cas. Mais un décret wallon à l’initiative du CDH, appuyé par la majorité, va changer la donne.

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs