Accueil

Anthony Morris: «Le Standard aurait dû être son tremplin»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Anthony Morris est un jeune gardien plein de feu et d’avenir quand Franck Berrier endosse la vareuse Rouche. L’actuel portier de la vénérable Union Saint Gilloise va partager une tranche de vie avec le régisseur sorti de Zulte Waregem. Et pour cause ! Ils se retrouvent souvent côte à côte sur le banc. Concernant Morris, ce n’est pas dramatique puisqu’il est la doublure de Sinan Bolat. Berrier par contre vit mal cette position de réserviste.

« Les réactions qu’il a pu avoir durant cette période ont écorné son image », raconte Anthony Moris. « Auprès de diverses personnes, les remarques qu’il formulait passaient mal. Moi, je n’y voyais rien de choquant. Franck aimait le jeu. Il voulait être sur le terrain. Quoi de plus normal ? Dans l’absolu, je préfère cette attitude qui est celle d’un compétiteur, à une autre qui consiste à se lamenter en baissant les bras. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs