Accueil Économie Consommation

La crise du coronavirus a fait exploser le nombre de restos virtuels

Uniquement disponibles à la livraison via Deliveroo, Uber Eats & cie, les marques de restauration en ligne se sont multipliées durant les confinements et y survivent. Un business qui peut s’avérer juteux.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 5 min

La crise sanitaire est riche en déconvenues pour l’économie mais aussi en nouvelles opportunités, ainsi qu’en accélérations de tendances pour des entrepreneurs et leurs clients. C’est le cas pour de l’horeca, mis à plat par des mois de fermeture obligatoire mais traversée plus que jamais par le phénomène des restaurants virtuels. C’est-à-dire des enseignes de restauration uniquement disponibles à la livraison après commande en ligne mais animées par les cuisines d’établissements ayant pignon sur rue. Selon la plateforme de livraison Deliveroo, la Belgique compte aujourd’hui 230 marques de ce type, contre 183 en juin 2020 et 129 en 2019. Cela représente donc une augmentation de 26 % en un an et de 78 % en deux ans. « Les restos possédant une ou plusieurs marques virtuelles ont par ailleurs vu leur chiffre augmenter de plus de 70 % », ajoute Deliveroo.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs