Algérie: 19 incendies encore actifs dans le nord algérien

TOPSHOT-ALGERIA-WEATHER-FIRE
AFP.

Les pompiers tentaient dimanche d’éteindre encore 19 feux actifs dans 10 préfectures du nord de l’Algérie, touchées par des incendies de forêt qui ont fait depuis lundi dernier 90 morts, dont 33 militaires, selon les autorités.

« Les équipes de la protection civile continuent de lutter contre 19 incendies dans 10 wilayas, dont 6 à Bejaïa et 3 à El Tarf », a indiqué la protection civile dans un communiqué.

Elle précise d’autre part qu’il ne restait plus que deux incendies à maîtriser à Tizi Ouzou, qui a enregistré les plus grands incendies et pertes humaines. Au cours des dernières 24 heures, les unités de protection civile ont réussi à éteindre 33 incendies dans 12 préfectures, dont 17 incendies dans la seule Tizi Ouzou.

L’armée a également mobilisé cinq hélicoptères russes Mi-26, en plus de deux bombardiers d’eau français, mis à disposition par Paris via l’Union européenne, et un avion espagnol pour maîtriser les derniers feux de forêt.

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune a affirmé jeudi que la plupart des incendies étaient d’origine « criminelle » et annoncé que 22 suspects avaient été arrêtés. Et le service météorologique a averti dimanche que la hausse des températures se poursuivait dans le nord du pays, atteignant 44 degrés.

Pays le plus étendu d’Afrique, l’Algérie ne compte que 4,1 millions de hectares de forêts, avec un maigre taux de reboisement de 1,76 %. Chaque année, le nord du pays est touché par des feux de forêt. En 2020, près de 44.000 hectares de taillis sont partis en fumée.

Les incendies qui se multiplient à travers le globe sont associés à divers phénomènes anticipés par les scientifiques en raison du réchauffement de la planète.

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous