Accueil

Les bourgmestres frontaliers se sentent oubliés

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Le constat est similaire dans plusieurs villes du pays : les Français traversent la frontière pour esquiver le pass sanitaire. A Tournai, située à seulement 30 kilomètres de Lille, le bourgmestre Paul-Olivier Delannois (PS) nous confie avoir reçu plusieurs messages inquiets de ses habitants. « Beaucoup de personnes viennent à Tournai depuis la France, et les habitants craignent que cela fasse remonter les contaminations. » Il ne blâme pas les Français, toujours bienvenus sur le territoire de la commune mais déplore un manque d’uniformité à plus grande échelle. « Je pense que l’Europe a vraiment raté quelque chose, les règles auraient dû être les mêmes pour tout le monde. » Même constat à Mouscron, où l’Horeca enregistre des réservations records.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs