Accueil Culture Musiques

Ces jeunes qui en ont dans le ventre (2/6): Jan Verstraete, des études d’ingénieur à la fabrication de gambas

Après un cursus d’ingénieur-architecte, Jan retourne à son premier amour : la musique, et plus particulièrement la viole de gambe. Devenu luthier au terme d’une formation intensive, il continue à se perfectionner dans la création de cet instrument à cordes de la Renaissance.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 6 min

A l’âge où certains rêvent de devenir chevaliers ou astronautes, Jan Verstraete, lui, avait pratiquement trouvé sa vocation. Durant les vacances familiales à l’orée d’une forêt, le jeune Jan se prend de passion pour le bois. Il s’amuse à ramasser de petites branches, à les assembler, à les couper. Il a alors 4-5 ans. Quelques années plus tard, lorsque lui vient l’envie de commencer la musique – une envie largement insufflée par son grand frère et que suivront les cinq membres de la fratrie –, c’est tout naturellement qu’il se dirige vers un instrument en bois : le violoncelle. « Il était logique pour moi de connecter les deux », nous dit-il.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs