Accueil Belgique Politique

Afghanistan: pour Sammy Mahdi, «la situation est terrible et on ne peut renvoyer personne»

La semaine dernière, les Pays-Bas et l’Allemagne ont indiqué qu’ils stoppaient temporairement les retours forcés d’Afghans dans le pays.

Temps de lecture: 1 min

Le secrétaire d’Etat à l’Asile et à la Migration, Sammy Mahdi (CD&V) a indiqué à la VRT qu’aucun demandeur d’asile afghan ne serait renvoyé en Afghanistan. « Il est clair que vous ne pouvez et ne devez renvoyer personne en Afghanistan maintenant ».

Après l’annonce des Pays-Bas et de l’Allemagne disant qu’ils stoppaient temporairement les retours forcés d’Afghans dans le pays, la Belgique a quelque peu hésité en défendant, dans un premier temps, la nécessité de maintenir la possibilité de renvoyer les demandeurs d’asile chez eux. Selon Sammy Mahdi, un tel moratoire n’est pas nécessaire en Belgique. « Nous avons une manière différente de travailler en Belgique, avec une évaluation individuelle. Cela vaut également pour l’Érythrée, par exemple, où personne n’est renvoyé pour l’instant non plus. Dans l’évaluation individuelle de chaque cas, il est clair aujourd’hui que la situation en Afghanistan est terrible et que l’on ne peut renvoyer personne car personne ne peut se retrouver là-bas dans une région où il pourrait se sentir en sécurité. »

À lire aussi Afghanistan: pas de retour forcé prévu, mais pas de moratoire général

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par collin liliane, lundi 16 août 2021, 12:09

    Et si on faisait du troc? On reçoit ici tous ceux qui ne veulent pas porter la barbe et toutes celles qui ne veulent pas porter le foulard. Et en échange, on leur expédie tous ceux qui ici font l'inverse et qui seront certainement ravis de pouvoir mettre sans entraves leurs idéaux en pratique.

  • Posté par Spistphapen Emile, lundi 16 août 2021, 11:50

    Il y a 15 jours, on pouvait les renvoyer. Aujourd'hui, c'est évident on ne peut plus. Comme de quoi renvoyer quelqu'un chez lui est une mission délicate qui demande des observateurs sur le terrain et non pas seulement des bureaucrates qui n'ont aucune expérience de terrain.

  • Posté par collin liliane, lundi 16 août 2021, 12:13

    La guerre est terminée. Ils pourront donc repartir dès qu'ils auront reçu leur ordre de quitter le territoire.

  • Posté par parmentier Willy, lundi 16 août 2021, 11:04

    !!! un pas en arrière !!!

  • Posté par Moriaux Raymond, lundi 16 août 2021, 10:16

    Ca tient donc uniquement à la manière dont les "responsables" apprécient dans leur fauteuil et à des milliers de kilomètres la dangerosité d'une situation décrite par des tiers ... C'est ça le modèle mis en place dans un pays civilisé ? On devrait faire pareil pour l'administration fiscale ... On verrait alors combien de temps "force devrait rester à la Loi", combien de temps ce pays serait encore qualifié d'Etat "de Droit", comment le "courage" d'un Secrétaire d'Etat serait encensé, ... comment "l'argent des autres" serait utilisé. Décidément, comme le disait La Bruyère, "A quelques uns l’arrogance tient lieu de grandeur, l’inhumanité de fermeté, et la fourberie d’esprit".

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une