Accueil Belgique Politique

Afghanistan: l’armée belge prête à mettre des moyens à disposition

La ministre Ludivine Dedonder annonce que 4 avions militaires ainsi que des équipes spécialisées pourront éventuellement être sollicités en vue d’une potentielle opération d’évacuation en Afghanistan. La décision d’activer une telle mission dépend cependant du kern.

Journaliste au service Bruxelles Temps de lecture: 2 min

Alors que Kaboul s’enfonce dans le chaos, la ministre de la Défense Ludivine Dedonder (PS) a tenu à faire savoir en fin de matinée que l’armée belge était prête à mettre des moyens matériels à disposition d’une éventuelle mission d’évacuation sur place.

« Suite à l’évolution très préoccupante de la situation en Afghanistan, la Défense se propose d’activer une série de moyens – un A400 M, deux C130, un Falcon7X (un avion d’affaires, NDLR) », fait-elle savoir par voie de communiqué. « Une partie du détachement NEO (« non-combatant evacuation operation », autrement dit des équipes spécialisées dans ce type de missions) se tient également prête à aider à organiser une évacuation depuis l’aéroport de Kaboul. »

L’envoi de ces moyens restant conditionné, pour l’instant, à une (éventuelle) prise de décision au niveau du kern.

Collaborateurs

À propos du sort des Afghans ayant collaboré avec la Belgique dans le cadre de ses activités (militaires et autres) sur place au cours des dernières années, le cabinet de la ministre de la Défense a également tenu à préciser ceci : « Concernant les interprètes et les collaborateurs afghans ayant travaillé pour les intérêts belges, ils ont la possibilité de se faire connaître auprès de nos autorités. Ces personnes étaient également souvent employées par d’autres nations. Ils auront aussi l’opportunité de demander un visa pour un autre pays. »

Récemment, la ministre a précisé dans le cadre d’une question parlementaire que la Défense belge avait pu compter sur la collaboration d’une trentaine d’Afghans lors de son déploiement sur place. Ce chiffre ne comprenant donc pas les collaborateurs ayant pu travailler avec d’autres services belges présents en Afghanistan au cours des dernières années.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par Halut Michele, lundi 16 août 2021, 14:33

    Loin de moi de nier ce qui se passe en Afganistan. C’est dramatique. Mais j’ai peut etre mauvais esprit. Il a fallu le temps pour que l’armée intervienne dans les régions sinistrées. Dommage que la Ministre ne se soit pas manifestée plus tôt

  • Posté par Halut Michele, lundi 16 août 2021, 14:35

    Une intervention n’empêchant pas l’autre. Mais c’est un état d’esprit.

  • Posté par BEKE Eric, lundi 16 août 2021, 14:23

    Sauf demande expresse d'un autre pays européen, je ne vois pas l'intérêt à mettre le doigt dans ce foutoir afghan. Quant aux USA, je crois qu'ils ont les moyens en suffisance pour ne pas compter sur l'une ou l'autre mouche du coche. Pour les auxiliaires afghans, cela aurait du être fait dès que Trump a annoncé le retrait US, maintenant c'est trop tard.

  • Posté par Bauduin Dominique, lundi 16 août 2021, 14:10

    On aidera donc éventuellement, ce n'est pas un peu tard?

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs